LCol Yvan Martineau, CD

    • LCol Yvan Martineau, CD

    Après plus de 42 ans et 88 jours de bons et loyaux services au sein des Forces armées canadiennes et de la Branche du Génie militaire canadien, le Lcol Yvan Martineau, CD prendra sa retraite le 1 octobre 2019. À la demande du membre, une cérémonie privée de départ dans la dignité aura lieu le vendredi 6 septembre 2019 au Cercle de la Garnison de Québec, au 97 Rue St-Louis, Québec, Qc, à 18h30.  La présence des gens sera par invitation seulement. Anecdotes et bons vœux de départ peuvent être envoyés au Capv Denis Thébeau, dthebeau1@hotmail.com, au plus tard le 29 août 2019.

    Le Lcol Martineau est né à St-Jacques de Leeds au Québec en 1959. Il a joint les Forces canadiennes le 10 juillet 1977 en tant que membre du rang au sein des ingénieurs de combat.
     
    Après sa graduation à Chilliwack, CB, en juillet 1978, il joint le 5e Régiment du génie de combat (5 RGC). Lors de cette affectation, il se perfectionne dans diverses facettes du métier telles que plongeur de combat, parachutiste et autres cours relatifs à ses fonctions. Il occupa successivement les positions au niveau de troupe de campagne jusqu’à sergent de reconnaissance.
     
    En 1988, il transfert à l'École du génie militaire des Forces canadiennes à Chilliwack (ÉGMFC) en tant qu'instructeur. Après un court séjour, il retourne au 5 RGC, la maison mère, où il cumule les postes d'adjudant de troupe, adjudant d'entraînement et adjudant des opérations du régiment. Durant cette période, il participe à deux missions des Nations Unies (Bosnie-Herzégovine en 1993-94 et Croatie à l'été 1995).
     
    Au retour de sa dernière mission, le Lcol Martineau est de nouveau muté à l’ÉGMFC à Chilliwack également comme instructeur. De plus, il participe à la relocalisation de cette dernière à la Base de Gagetown NB. en 1998.
     
    En 1999, il revient au 5 RGC en tant qu'adjudant-maître et effectue successivement les tâches de sergent major de deux escadrons de campagne et de l'escadron d'appui. Il retourne pour une troisième fois en mission en Bosnie-Herzégovine en 2001-02 au sein du Centre de coordination et d'action du déminage (MACC) où il supervise le déminage dans son secteur respectif par les forces serbes. Il a été commissionné en tant qu'officier au cours de cette mission et obtient le grade de capitaine.
     
    À son retour, il occupe diverses positions au sein du Centre d'instruction du secteur Québec de la Force terrestre. À l'été 2005, il rejoint les rangs du 5 RGC dans le poste de commandant adjoint du 58e Escadron de commandement et service (C&S) et successivement comme commandant du 55e Escadron d'appui à l’été 2006.
     
    Suivant sa promotion à major, il est muté au Commandement Canada dans la cellule J5 où il travaillera sur divers plans, dont les Jeux olympiques d’hiver de 2010, et sur le Conseil des ministres de la Défence des Amériques. Il aura aussi comme tâche de représenter le Commandement Canada sur le groupe de travail de la Force opérationnelle pour contrer les dispositifs explosifs de circonstance (FO C-IED).
     
    Le Lcol Martineau a pris sa retraite de la Force régulière à l’été 2008 après plus de 31 ans de loyaux services. Suivant sa libération, il a joint les rangs de la Première réserve avec le 35 RGC en tant que CmdtA. Lors d’une tâche en Cl B au sein du 5 RGC, il a été employé entre autres comme CmdtA du 5 RGC jusqu’à l’été 2010. Il a par ailleurs commandé l’unité par intérim lors de l’OP HESTIA. Après avoir occupé le poste de CmdtA du 35 RGC, le Lcol Martineau a pris le commandement du 35 RGC le 12 sept 2012 jusqu’en sept 2016. Il a par la suite occupé les postes d’officier d’état-major et CmdtA du 35 GBC jusqu’en sept 2018. Le Lcol Martineau est officier de liaison avec le CLFC depuis ce temps, et ce jusqu’à sa retraite obligatoire le 1er oct 2019.
     
    Le Lcol Martineau a avec sa conjointe Carole Poirier cinq enfants, Dominic, Émilie, Jean-François, Audray et Joëlle. Ils résident à Laurierville aux abords de la rivière Bécancour.