L’élite des officiers du Génie s’adresse aux futurs leaders à l’Ex UBIQUE 2017

Présentation du Bgén Irwin
Publication Date 
09 Mar 2017

Par 2Lt Imad Sabri

Traduit par 2Lt Pascale Brouillard

5 BSDC GAGETOWN - Cette année, le thème de cet entrainement annuel, organisé par l’École du Génie Militaire des Forces Canadiennes (ÉGMFC), était « Mission: Prêt ». Plus de 150 sapeurs ont participé à l’exercice UBIQUE 2017 qui s’est tenu du 15 au 16 février à la 5 GSDC Gagetown. L’objectif étant l’entrainement pour les étudiants du COGC1.2 (Cours d’Officier de Génie de Construction), du CBOG1.2 (Cours de Base d’Officier de Génie), du cours de Superintendant de Génie de Construction (GC) and du cours d’adjudant de troupe de génie de combat. L’exercice a fourni une excellente plateforme de discussion portant sur les défis actuels and les problèmes au sein du Génie militaire canadien (GMC). Plusieurs équipes de commandement en provenance de différentes unités ont présenté leurs unités, leurs conseils personnels sur le commandement and la direction stratégique des Forces armées canadiennes (FAC)

Missions : Prêt (Jour un)

L’organisatrice de l’exercice, Capt Gilbride, et l’Instructeur Senior de Tactique, Maj Lafave, en compagnie du commandant de l’EGMFC, LCol Solomon, ont annoncé la première présentation donné par le Colonel commandant, le Bgén Irwin (retraité). Ce dernier a mis l’emphase sur la nécessité de la diversification dans les FAC. Je cite : «Nous avons besoin que tous soient représentés.» Il a aussi fourni des conseils aux étudiants: «N’ayez pas peur de prendre la bonne décision.» Il a alors conclu en présentant l’histoire et l’héritage ainsi que leur importance de leur compréhension et de leur apprentissage.

La contribution du S Carto aux opérations

LCol Bramma et l’adjudant-chef Simpkin ont fièrement présenté quelques-unes des fonctions l’intuition de cartographie incluant la cueillette, la gestion, le traitement et la dissémination de l‘information. LCol Bramma a conclu en expliquant la mission de l’institution de cartographie, qu’elle a résumée par : « fournir des informations géospatiales dans un délai raisonnable afin de supporter le FAC, le département de la Défense Nationale et autres départements gouvernementaux selon les objectifs nationaux canadiens ».

Le rôle de 1 USG au support de opérations

LCol Baker débuta sa présentation en affirmant que 1 Unité de Support au Génie (USG) était « toujours prête » à fournir un support spécialiste en génie aux FAC and aux autres agences gouvernementales. En compagnie de l’adjudant-chef Foster, il a aussi parlé des quelques-unes des tâches que son unité a entrepris; par exemple le développement et le maintien de l’expertise et l’experience pour le support en génie en terrain nordique ainsi que le développement de nouvelles expertises avec de nouvelles technologies éco-énergétiques.

Un exemple de résilience personnel

Sgt Downey présenta son expérience personnel par rapport à ses blessures opérationnelles et aux défis auxquels il a fait face au cours en après son rétablissement. Le 3 mai 2010 était, et je cite, « le lundi qu’il n’oubliera jamais ». C’est le lundi ou il fut confronté à un Engin Explosif Improvisé (EEI). Après son séjour de deux semaines en Allemagne, il a refusé de rencontré sa famille sur une civière. À son arrivée au Canada, il « voulait marcher quand il rencontrerait sa famille ». Sgt Downey a mis l’accent sur le support que sa famille et les FAC ont fourni lorsqu’il a pris la décision de poursuivre son service militaire. Il mentionne : « Je fais toujours parti de l’équipe. » Sgt Downey s’est permis un nouveau départ en se concentrant sur sa nutrition, son entrainement physique et certaines activités sociales. Quel est le conseil que Sgt Downey donnerait aux nouveaux commandants de troupe? « Écoutez vos subordonnées. » Mais son conseil à tous est de ne jamais abandonner.

Le support en génie à l’Équipe de Réponse Rapide aux Désastres (ÉRRD)

WO WInstanley a donné un bref aperçu de l’ÉRRD et de ses capacités. Il a montré l’importance d’être prêt à tout moment. Il faisait partie du ÉRRP lorsque l’organisation a été déployé au Népal après le tremblement de terre en 2015 et a partagé ses expériences. WO Winstanley a mis l’accent sur l’importance de toujours être prêt.

La direction et le rôle du Génie construction

Le directeur du Génie construction, Col Horgan, a élaboré à propos de la culture de l’ARC, de son rôle, des opportunités à venir, de ses défis, de la transformation des infrastructures, du leadership et du département de pompiers au sein de la branche. Il a souligné les bénéfices d’une « personnalité forte et efficace » et de « l’importance de l’entrainement ». La famille jour un rôle important dans les progrès d’un militaire et, pour cette raison, son conseil à tous était de « trouver la balance entre la carrière et la famille ».

Le rôle et la direction du Génie royal canadien

Le directeur du corps du Génie royal canadien, Col Basinger, a débuté par la présentation du soldat canadien : bien dirigé, bien entraîné et bien équipé. Col Basinger a souligné l’importance de la priorisation des efforts et de la connaissance des capacités de génie. C’est, selon lui, la clé menant au succès pour la nouvelle génération de leader. Ila aussi présenté la capacité actuelle des ingénieurs royaux canadiens. Col Basinger a aussi donné un apreçu du nouvel équipement que la branche a reçu.

Mission : Prêt (Jour deux)

Introduction du Chef - Génie militaire

MGen Sirois, après avoir souhaité la bienvenue à l’audience, a présenté « Mission : Prêt » et son rôle dans le développement des membres des FAC afin qu’ils servent de manière efficace. Je cite : « Il est important d’être physiquement en mesure de transporter tout son équipement et d’aider ses camarades. Il a aussi souligné l’importance des valeurs canadiennes au Canada et à l’extérieur : « Vous devez vivre selon les valeurs canadiennes au Canada et à l’étranger ». Le respect est la clé du succès entre les membres des FAC. Comme il l’a remarqué: « Nous avons besoin de respecter la diversité puisqu’elle nous rend plus fort. » Le conseil que MGen Sirois a donné aux futur leaders est de rester ouverts aux nouvelles idées à tous moment au cours de leur carrière et d’écouter leur subordonné.

L’importance de la l’équipe de commandement

Le conseiller de la Branche du GMC, Col Jayne, a débuté sa présentation avec un conseil aux commandants de troupe : « Seul vous pouvez commander ». Ila poursuivi en établissant que le commandant devrait comprendre ses soldats aux meilleurs de ses capacités afin de compléter la mission. L’adjudant-chef Swift a poursuivi en s’adressant au membre du rang : « C’est notre responsabilité de faire en sorte que le commandant de troupe puisse commander. » Tous deux ont conclue en mettant l’emphase sur le leadership et son importance dans une équipe de commandement à chaque jour.

Mission : Prêt

Le commandant de Centre d’Entrainement au Combat, Col Aitchison, a donner la dernière présentation portant sur l’importance de Mission : Prêt. Il a explliqué brièvement expliqué la route y menant et l’importance de se préparer pour une guerre quelconque et non une guerre spécifique. Il a souligné l’importance de la préparation et de la résilience. Il est important, selon lui, d’aller « au-delà du spectre de santé mentale » dans le but de produire des soldats plus résilients. Mission : Prêt sera implémenté en trois phases : phase un étant l’accomplissement de résultats rapides, phase deux étant le déplacement vers le mentorat et la phase trois étant le quantification de la performance. Toutes les phases ont pour but de permettre la communication. Col Aitchison met l’accent sur le mentorat par opposition à l’instruction. Son message clé portait sur la portée du programme et sur l’importance que tous les membres des FAC en prennent conscience. Finalement, il a encouragé l’audience à visiter le site www.strongproudready.ca.