Ex RISING THUNDER – Des sapeurs canadiens et américains s’entraînent ensemble

2 Troop setting up the MICLIC // 2 Tp prépare le MICLIC
2 Troop after the Sapper Stakes Competition // 2 Tp après la compétition des sapeurs
Publication Date 
05 May 2015

Rédigé par: le Cplc JJN Pruneau, cmdt 3 Sect, 2 Tp, 11 Esc Camp

RISING THUNDER est un exercice du niveau de compagnie orchestré par la 571e Compagnie de sapeurs, le 864e Bataillon du génie et la 555e Brigade du génie (États-Unis). La 2 Tp « Terrors » du 11e Escadron de campagne, 1 RGC, a été invitée à participer à l’entraînement dans le cadre de la deuxième partie d’un échange réciproque entre unités organisé par la 7e Division d’infanterie. Les membres de la 571e Compagnie de sapeurs se préparaient à être affecté au Centre national d’entraînement plus tard au cours de l’été, ce qui testerait leur rendement dans l’accomplissement des tâches de sapeurs dans l’ensemble du spectre des conflits. Ce fut un court voyage pour la 2 Tp qui venait tout juste de terminer un exercice de pontage dans la vallée du Fraser avant de se rendre à la base interarmées Lewis-McChord, juste à l’extérieur de Seattle, à Washington.

L’exercice a fourni une occasion unique de collaborer avec les forces de coalition, d’élaborer de nouvelles façons d’accomplir les tâches et de mettre en commun nos techniques, tactiques et procédures. Lorsque la troupe est arrivée, ses membres ont été divisés en équipes et en escouades et jumelés à des membres de la 571e Compagnie de sapeurs dans le but de former deux pelotons internationaux. On a séparé l’entraînement en deux parties : la phase de familiarisation à l’intention des sapeurs américains et canadiens et la phase tactique pour mettre à l’épreuve les nouvelles compétences acquises. Les membres de la troupe avaient hâte d’acquérir de nouvelles compétences de combat et une expérience appréciable en matière d’opérations du génie léger.

Au cours de la phase de familiarisation, la 2 Tp a reçu une formation sur d’intéressants outils de génie qui n’existent pas dans le système canadien. Le Minehound (un géoradar/détecteur de métal), le GIZMO (détecteur de métal) et le CEIA V2.6 (détecteur de métal avec un noyau en carbone) ont servi lors des parcours/scénarios d’IED. En plus des parcours IED, d’autres activités de mobilités ont été organisées, incluant le Mine Clearing Line Charge (MICLIC), l’Anti-personnel Obstacle Breaching System (APOBS) et des torpilles Banglore. Ces systèmes nous permettent d’éliminer les obstacles et de neutraliser les mines qui se trouvent sur le champ de bataille. À la suite de l’entraînement sur la mobilité, les membres de la 2 Tp ont vu à l’œuvre certains des outils américains de contremobilité lors d’un entraînement par rotation à différentes stations. La 571e Compagnie de sapeurs a fait la démonstration du VOLCANO (système AC pour les champs de mine), du Modular Pack Mine System (MOPMS) et de charges de cratères préconçues. La dernière journée de la phase de familiarisation dans la garnison a inclut des activités de tir à l’arme légère à l’aide de l’Advance Combat Optical Gunsight (ACOG) plutôt que de l’ancien ELCAN. Après une semaine d’entraînement, les membres de la troupe étaient impatients à l’idée de mettre en pratique leurs nouvelles compétences dans une situation tactique.

Lorsque les membres de la troupe sont arrivés au Centre d’entraînement de Yakima, situé à mi-chemin entre Edmonton et Wainwright en passant par un col de montagne, la 2 Tp a quitté les régions côtières humides pour un désert aride. La troupe a pris part à des activités au champ de tir de démolition incluant 2 charges inertes et 3 charges réelles de MICLIC. Les activités incluaient également une démonstration de charges inertes VOLCANO et MOPMS, ce qui a conclu la phase de familiarisation. Les membres de la troupe étaient prêts à accomplir les tâches tactiques des prochains jours. La phase tactique comprenait des activités de reconnaissance des itinéraires, des patrouilles, des opérations en milieu urbain, ainsi que des tâches de mobilité et de contre-mobilité. Chaque tâche concernait des destructions réelles et des tâches de génie difficiles. Ces trois jours ont été le point culminant de l’entraînement et ont certainement mis le nouveau savoir-faire des membres de la troupe à l’épreuve.

À la fin de l’entraînement, les membres de la 2 Tp ont participé à une bonne vieille compétition de sapeurs se basant sur les activités entreprises par la 571e Compagnie des sapeurs en préparation à la Compétition des meilleurs sapeurs. Chaque escouade, comprenant des sapeurs canadiens et américains, a été mise à l’épreuve. Les membres des escouades devaient se rendre d’un poste à l’autre dans la garnison pour participer à des activités incluant le montage/démontage d’armes, un parcours d’obstacles et de développement de la confiance en soi, un scénario EVASAN, un parcours IED et des calculs de destruction. L’événement s’est avéré toute une épreuve et une excellente façon de clôturer l’Ex RISING THUNDER. Sans aucun doute, l’expérience des charges réelles MICLIC aura été la préférée de tous. Il n’y a rien de tel que de voir 2 000 livres de C4 propulsées par fusée traverser le couloir d’un champ de mine simulé. Participer à l’Ex RISING THUNDER fut un réel plaisir. L’exercice aura non seulement été un très bon entraînement, mais aussi une excellente occasion de collaborer avec nos collègues sapeurs américains!