Ex ARNHEM WHISPERS

Enterrer les cendres de Don Somerville à le point de traverse sur la côte nord de le Neder Rijn.
Durant la visite de la traverse du site d'Op BERLIN, Sandy Courtman, 97, l'un des Airbone Britannique, a fait une visite inattendue. Nous étions honoré de le rencontrer. Il était prévu de participer dans le saut du 75e anniversaire.
Durant notre temps en Europe, nous avons vu plus de 15,000 pierres tombales. Ceux-ci sont au cimetière en Groesbeek.
Publication Date 
24 Oct 2019

2 RGC Participes aux évènements Commémoratives du 75e Anniversaire d’Op BERLIN

De septembre le 14-23, quatorze membres de le 2 RGC avaient l'occasion de participer dans l'exercice ARNHEM WHISPERS, un voyage spécial d'éducation financée par le Neder Rijn League. L'objectif de cette visite était principalement de participer dans les évènements commémoratifs du 75e anniversaire de l'Op BERLIN. Les objectifs secondaires incluent des tours de champs et des possibilités de développement professionnel avec les génies Néerlandais. Dessous est deux réflexions, un du plus jeune sapeur, Sapeur Camilleri et un autre du Padre, Capt Schweyer son grand-père a aidé à libérer Arnhem quand il était un Sapeur dans le 13e escadron de campagne en 1945.​


Réflexions de Sapeur Camilleri.

En tant que le plus jeune sapeur, j’ai participer dans ‘Ex ARNHEM WHISPERS' et j’ai eu l'occasion d'être un témoin de la profonde beauté que le pays est et le peuple du Néerlandais avaient à offrir, en plus que les expériences que j’ai convaincu ici, que ça soit par les tours de champ, visiter les cimetières de guerre ou participer dans des variés d'évènements qui aident à célébrer le 75e anniversaire de l'‘Opération MARKET GARDEN', ce sont des moments dans ma vie que je pourrai chérir pour toujours. Je m’étais trouvé sur plusieurs occasions totalement repris sur la quantité de gratitude montrée par le peuple du Néerlandais vers les Polonais, Américains, Britanniques et les libérateurs Canadiens encore 75 ans plus tard.

Voir le soutien et gratitude de tous n’étaient comme rien que j'avais vu avant. C'est parfois difficile d'expliquer les émotions senties quand quelqu'un vient à toi et te remercie pour les libérer autant ans passé et sa particulièrement frappe à la maison quand ils commencent à expliquer leurs histoires personnel à propos qu'est-ce qu'ils avaient besoin d'endurer durant les temps difficiles et la signifiance que leurs familles avaient convaincue après qu'ils étaient libérés de leurs oppresseurs. Quand j’ai marché dans les lignes de pierres tombales de les soldats alliés aux cimetières de guerre et j’ai lu les mots engravé sur les pierres tombales de chaque soldat emplacer par les familles, amies et camarades. J’ai aperçue exactement qu'est-ce que ses jeunes hommes et femmes ont sacrifiés et leurs familles qui ont été laissés derrière. Afin d’apporter la paix et la liberté à celles qu’ils ne reconnaissent pas, ils ont fait avec le maximum de courage et ténacité.

 


Réflexions du Padre, Capt Schweyer

J’ai trouvé ce voyage à être tous les deux humiliant et une ouverture des yeux comme le Padre de le 2 RGC. J'avais l'occasion d'être parti de deux services mémoriaux, incluant le mémorial pour le LCpl Antonio Barbaro et c’est toujours un honneur de ce rappeler à-eux qui ont donné leur vie. C’est humiliant de voir de nombreux pierres tombales, une bonne idée de quoi les jeunes soldats ont sacrifié pour amener la liberté aux peuples Néerlandais de leurs oppresseurs.

Pourtant, la portion qui avait le plus d'impact pour moi durant le voyage était le jour où nous avons passé sur le tour de champ de bataille d'Op BERLIN. C'est quelque chose de voir une grosse exposition à 2 RGC dans l'édifice Neder Rijn et tellement diffèrent d'être dans l'endroit de l'opération. Voir la région le Neder Rijn qui était si étroit, c'était incroyable que l'Airbone Britannique fût sauvé cette fatale soirée. Et pourtant sous un barrage des mitrailleuses, obus de mortier et artillerie, les génies courageux de le 23e Escadron de Campagne ont pu secourir 2400 soldats au milieu du chaos.

Quand nous réfléchissions à propos des évènements qui sont passé cette soirée, de façon inattendue un Airbone vétéran de 97 ans était amené jusqu'à la traverse de la rivière. C'était surréaliste à l’attendre expliquer des souvenirs flashback de cette soirée et la manière que la secours est passé, même si-il n'était pas capable d'être sauvé et avait besoin d'être abandonné aux ennemis. En silence nous avions recueillis autour de lui pour l’écouter raconter ces évènements. Nous étions touchés émotionnel parce que nous attendons de première main qu'est-ce que c'était comme cette soirée. J'étais émue en l'écoutant parce que j'ai pensé de mon grand-père, un sapeur avec le 13e Escadron de Campagne qui plus tard dans la guerre avait libéré Arnhem à la fin du printemps de 1945. La guerre est le chaos, mais cette voyage ma rappelée de la bravoure et courage de quelques bons hommes et femmes qui peuvent faire toute la différence au bon moment et au bon endroit.