Des sapeurs de combat exercent leurs aptitudes en construisant des ponts dans le cadre d'un exercice hivernal

Des sapeurs de combat de la Réserve de l’Armée assemblent un pont flottant moyen sur le lac Cultus, près de Chilliwack (C.-B.), pendant l’édition 2013 de l’exercice PALADIN RESPONSE. Cet exercice permet aux soldats de parfaire leurs compétences en exécutant des tâches de franchissement de brèches et de cours d’eau. Grâce à ces techniques, l’Armée canadienne a la capacité de fournir du soutien en matière de mobilité aux autorités régionales et provinciales, au besoin, en cas de catastrophe naturelle. Photo :
Publication Date 
24 Dec 2016

Le 22 décembre 2016 – Chilliwack (C.-B.) – Défense nationale/Forces armées canadiennes

Plus de 200 soldats du 39e Régiment du génie de combat, en compagnie de sapeurs de partout au Canada, exerceront leurs aptitudes en matière de conception et de construction de ponts et de radeaux dans le cadre de l’exercice PALADIN RESPONSE. L’exercise se tiendra du 26 au 31 décembre 2016, à l’unité de soutien de secteur de Chilliwack (Colombie-Britannique) du Groupe de soutien de la 3e Division du Canada. Cet exercice donnera aux sapeurs de combat réservistes l’occasion de s’entraîner avec de l’équipement de pontage en terrain accidenté et traversé par des cours d’eau.

En participant à l’exercice PALADIN RESPONSE, les Forces armées canadiennes optimisent leur disponibilité opérationnelle pour être en mesure d’effectuer les missions qui leur sont confiées par le gouvernement du Canada. Les sapeurs de combat de la Réserve se chargent principalement de fournir du soutien aux opérations menées en territoire canadien, notamment lors de catastrophes naturelles, où ils peuvent être appelés à porter assistance aux autorités provinciales et territoriales. 

Citation

« L’exercice PALADIN RESPONSE vise l’acquisition des techniques de base du franchissement de brèches, qui sont essentielles pour le soutien à la mobilité. Nous nous exercerons à piloter des bateaux d’assaut, à assembler des ponts flottants moyens et à monter des ponts modulaires en acier préfabriqués. Grâce à l’encadrement et à la mise en pratique, cet entraînement permettra au 39e Régiment du génie de combat et à tous les autres régiments de génie de combat de la Réserve des Forces armées canadiennes de mieux intervenir dans le cadre de catastrophes humanitaires et de mieux répondre aux besoins de mobilité en situation de combat au pays et à l’étranger. »

Le lieutenant-colonel Cameron N. McLean, commandant du 39e Régiment du génie de combat

En bref

L’exercice PALADIN RESPONSE sera axé sur la construction de ponts, nécessaires pour franchir les cours d’eau qui feraient obstacle dans le contexte d’une opération domestique.

En plus de la conception et de la construction de ponts, l’exercice donnera lieu à une simulation de blessure à laquelle prendra part une unité médicale mobile.

En tant que membres du Corps du génie royal canadien, les sapeurs de combat sont responsables de fournir du soutien en matière de mobilité, de contre-mobilité et de capacité de survie. Des sapeurs de combat ont été récemment déployés à l’étranger, notamment en Ukraine et au Népal.

Le 39e Régiment du génie de combat est une unité du 39e Groupe-brigade du Canada, de la Réserve de l’Armée canadienne en Colombie-Britannique.