Une rue d'Ottawa portera le nom de Paul Métivier

S/Sgt Paul Métivier at 102 years old
Publication Date 
08 Dec 2005

Par l’adjudant Ed Storey, Historien du Service de cartographie

Le 8 novembre dernier, la Ville d'Ottawa et le ministère des Anciens Combattants ont organisé la Cérémonie des chandelles à Lansdowne Park. Des anciens combattants et des membres des Forces canadiennes étaient jumelés avec des étudiants pour commémorer la mémoire de ceux qui ont servi notre pays en temps de guerre et de paix. Au cours de la cérémonie, le maire Bob Chiarelli a annoncé un projet de désignation de noms de rue dans le lotissement de Chapman Mills, dans le sud de Nepean. La première rue sera nommée en l'honneur de feu l'ancien combattant de la Première Guerre mondiale, Paul Métivier.

Paul Métivier est né le 6 juillet 1900 à Montréal. Il s'est enrôlé dans l'armée canadienne en mars 1917, à l’âge de 16 ans. Formé comme canonnier, il a servi outre-mer en France et en Belgique au sein de la 4e Colonne divisionnaire de munitions, de juillet 1917 à mai 1918. Lorsqu'on a découvert son âge véritable, il a été renvoyé en Angleterre où il a servi dans l'unité des jeunes soldats avant d'être rapatrié en octobre 1918. On lui a décerné la Médaille de guerre britannique, la Médaille de la victoire ainsi que l'insigne de classe A pour son service militaire.

M. Métivier est entré dans l'Administration publique fédérale en 1920 et a travaillé au ministère des Mines et des Relevés Techniques (aujourd'hui connu sous le nom de Ressources naturelles Canada). Alors qu'il travaillait dans la fonction publique, M. Métivier s'est enrôlé dans la 1re compagnie du corps d'arpentage et de campagne, Corps royal du génie canadien (Ottawa), et a gravi les échelons jusqu'au rang de sergent d'état-major. Lorsque cette unité a été mise en service au mois de septembre 1939, M. Métivier a été très déçu de ne pouvoir rester au sein de l'unité parce qu’il était trop âgé. M. Métivier a commencé comme photograveur au ministère des Mines et des Relevés Techniques, il est devenu chef adjoint dans la division de la photomécanique en 1948 et, en 1961, il a été nommé chef de la division du service de reprographie. Il a pris sa retraite en 1965.

En tant que témoin bien connu de la Grande Guerre, M. Métivier a participé à plusieurs documentaires étrangers traitant de cette guerre, réalisés pour le cinéma et la télévision. M. Métivier offrait aux producteurs le témoignage de ses propres expériences sur le front ouest pendant la Première Guerre mondiale.

En 1998, M. Métivier, ainsi que plusieurs autres anciens combattants, a reçu la Légion d'honneur de l'ambassade de France à Ottawa, remise par Son Excellence l'ambassadeur, Denis Bauchard. À la même cérémonie, le ministre des Anciens combattants lui a remis un certificat de mérite signé par Sa Majesté la reine Elizabeth, en reconnaissance de sa contribution remarquable à l'effort de guerre.

En plus de se faire un devoir d'assister aux cérémonies annuelles du 11 novembre au Monument commémoratif de guerre du Canada, M. Métivier acceptait les invitations du Musée canadien de la guerre de participer à leur cérémonie annuelle du Jour du souvenir. Il répondait aux questions des Canadiens sur le rôle qu'il a joué pendant la Première Guerre mondiale.

M. Métivier a participé à deux pèlerinages en Europe en tant que membre du très petit groupe d'anciens combattants de la Première Guerre mondiale. Faisant partie de la délégation canadienne, il a pris part à une tournée commémorative de champs de bataille célèbres. Il a assisté à la cérémonie de rapatriement du Soldat inconnu au Mémorial de Vimy en France ainsi qu'à la Tombe du soldat inconnu à Ottawa. M. Métivier était membre honoraire de l'Association canadienne du Génie militaire et a assumé des fonctions importantes au sein du Service de cartographie. Paul Métivier est mort paisiblement le 22 décembre 2004. Il avait 104 ans.