Tour de rappel de Georgetown

Members of 2 Combat Engineer Regiment rappel down and prepare the high wall for deconstruction // Les membres du 2e Régiment de génie du combat font une descente en rappel et se préparent à démonter le mur élevé
Cpl Fugere of 2 Combat Engineer Regiment works to remove the last decking board while stabilizing between two supports // Le Cpl Fugere du 2e Régiment de génie de combat s’affaire à retirer la dernière planche tout en se stabilisant entre deux poutres
Sappers from 2 CER removing the last of the support bracing before the posts are cut and removed // Les sapeurs du 2e RGC retirent ce qui reste du contreventement avant de couper les poutres
Publication Date 
29 May 2015

Le 4 mai 2015, des membres de la 4e troupe du 24e Escadron de campagne du 2e Régiment de génie de combat basé à Garrison, à Petawawa, sont arrivés à Georgetown, en Ontario, dans le but de démolir une tour de rappel désuète et dangereuse. La tour était située dans la cour arrière de « Lorne Scots », un régiment d’infanterie de la réserve. Elle a été construite dans les années 90 par des membres du 32e RGC anciennement connu sous le nom de 2e Régiment de génie, une autre unité de réserve dans la région. La tour était principalement construite en bois, avec un minimum de métal dans le contreventement. Elle était d’une hauteur de 30 pieds et avait deux plateformes de rappel, en plus d’un patin d’hélicoptère sur le côté servant aux simulations.

La tour a servi pendant près de 20 ans, jusqu’à ce qu’elle soit jugée trop dangereuse pour l’entraînement cette année. Le groupe du 2e RGC tenu de démolir la tour était dirigé par le Sgt Lynch et son commandant adjoint, le MCpl Bard et avait accès à de l’équipement lourd. Les membres de l’équipe ont eu l’occasion unique d’effectuer un entraînement de base sur les opérations en montage pendant qu’ils démolissaient la tour. En plus de recourir à leurs compétences spécialisées pour effectuer une descente en rappel sur la tour, ils devaient également sécuriser leurs câbles et les outils nécessaires à la démolition.

Demander aux soldats d’effectuer une descente en rappel tout en travaillant avec des outils ajoutait une toute nouvelle dimension à cette tâche déjà difficile. Lorsque les soldats ont retiré tous les composants extérieurs de la structure, ils ont continué avec la plateforme du haut. À l’aide d’une grue, ils ont rapidement retiré la plateforme du haut. Le reste de la structure a ensuite été coupé à l’aide de scies à chaîne et retirée à l’aide de l’équipement lourd. Cette tâche s’est avérée très complexe, ce qui a servi à perfectionner les compétences des sapeurs du 24e Escadron de campagne.