Soutien technique du génie géospatial au cours de l’exercice KOOTENAY COUGAR 2014

Columbia River looking north towards Trail // Fleuve Columbia, vue vers le nord en direction de Trail
DGSS setup in the Trail Armoury // Installation du SSGD – Manège militaire de Trail
Image map series of AO  // Série de cartes-images de la ZO
MCpl Sutherland playing door gunner on C-146 famil flight // Le Cplc Sutherland s’improvise mitrailleur de porte lors d’un vol de familiarisation à bord du CH146
39 CBG Comd briefing visitors from TOC bird-table map of AO // Le commandant du 39e GBC donne des informations aux visiteurs du TOC à l’aide de la table des opérations (cartes) de la ZO
Improvised map trimming station // Emplacement improvisé de découpage de carte
Publication Date 
23 Mar 2015

Par: Sgt Mike Ward

Au mois d’août 2014, on a demandé à la section de géomatique de la Force opérationnelle interarmées (Pacifique) (Géo FOIP) de fournir un soutien technique du génie géospatial (cartographie) pendant l’Ex KOOTENAY COUGAR 2014. Affectés à l’équipe de soutien technique du génie géospatial (ESTGG) et munis d’un système de soutien géomatique déployable (SSGD), le Sgt Mike Ward et le Cplc Kevin Sutherland ont fourni divers produits et services géospatiaux au cours de l’exercice qui a eu lieu à Trail, en Colombie-Britannique, du 17 au 28 août 2014.

L’Ex KOOTENAY COUGAR 2014 s’est révélé la principale activité d’entraînement de l’année pour le 39e Groupe-brigade du Canada (39e GBC). Il s’agissait d’une compétition de compétences militaires destinée à mettre à l’épreuve les réservistes de l’Armée en matière de principe « tirer, se déplacer et communiquer ». L’exercice a également permis de confirmer l’état de préparation et la capacité du 39e GBC et sa capacité à intervenir au nom des Forces armées canadiennes (FAC) lors d’urgences nationales ou d’opérations expéditionnaires.

Du point de vue de la Géo de la FOIP, le principal objectif de cette tâche est de mettre à l’essai la capacité de l’ESTGG à fournir un soutien technique du génie géospatial à l’aide du nouveau SSGD au sein de l’élément de commandement. Puisque les Réserves de l’Armée n’ont pas leurs propres ressources en soutien technique du génie géospatial, cette tâche permet aux membres de la Force régulière de collaborer avec leurs collègues réservistes et de fournir une capacité et un niveau de soutien qui ne serait pas autrement disponible.

En matière d’exercice, l’Ex KOOTENAY COUGAR 2014 s’est avéré une expérience remarquable pour l’ESTGG. Durant l’exercice, l’ESTGG se trouvait dans des tentes modulaires derrière le Manège militaire de Trail, travaillant à partir de l’édifice même du manège militaire. Un jour normal de travail s’étendait de 8 h à 21 h, en plus des quelques occasions où il a fallu travailler tard dans la soirée, pour faire bonne mesure, afin de répondre à diverses demandes de dernière minute. Le soutien technique du génie géospatial comprenait l’analyse du terrain, la visualisation du terrain, la cartographie sur mesure, la collecte de donnée, la conversion / le conditionnement des données et la capacité d’impression sur demande. Ce type de soutien a surtout servi aux responsables du contrôle de l’exercice (EXCON), en plus des unités individuelles des groupes-cibles primaire et secondaire de l’instruction. Pendant l’exercice, le ESTGG a eu l’occasion de participer à un parcours de combat, de monter à bord d’un hélicoptère CH146 Griffon et d’explorer et de surveiller les routes traversant le terrain montagneux autour de la région de Trail pour en établir la carte.

Dans l’ensemble, l’Ex KOOTENAY COUGAR 2014 s’est avéré une réussite pour l’ESTGG et le 39e GBC a très bien accueilli le soutien technique du génie géospatial fourni avant et pendant l’exercice. L’exercice a permis d’accomplir un certain nombre de choses. Il a donné l’occasion à l’ESTGG de mettre à l’essai ses nouveaux systèmes déployables, d’établir une référence en matière d’IPO, lesquels amélioreront les déploiements à venir, et de renforcer les liens entre la FOIP et le 39e GBC en vue des opérations d’urgence à venir en C.-B.