Rapport des activités de l’Adjuc de la Branche du GMC

Publication Date 
30 Jun 2015

2 octobre 2014

J’ai remis la première ébauche de l’édition révisée du livre rouge (Red Book – livre des Coutumes & Traditions du GMC) à Ken Holmes pour mise en forme. Pour la première ébauche, on parle vraiment de la vérification du formatage et du contenu, la mise en forme initiale et finale suivront aux ébauches deux et trois.

9 octobre 2014

J’ai assisté à la conférence du Dir GRC. Elle a eu lieu à Ottawa et rassemblait la plupart des membres du génie de l’Armée de terre (GRC) occupant des postes de l’Armée. Tous les cmdt de la F rég des régiments du génie de combat, du 4e Régiment d’appui du génie et des unités divisionnaires des services du génie, ainsi que des membres de l’état-major de l’Armée et de certains cmdt réservistes de RGC. La conférence a été de deux jours de discussions sur divers sujets.

14 octobre 2014

J’ai siégé sur le comité visant à déterminer les récipiendaires des bourses d’études de l’AGMC cette année. Chaque groupe (officiers, Adj et Sgt et moins) comprenait sept dossiers. En général, les dossiers de cette année étaient mieux préparés et plus compétitifs que ceux que j’ai vus au fil des deux ans pendant lesquels j’ai occupé un siège sur ce comité. Le comité était composé d’un Adjum, de deux Adjuc, de trois Capt, d’un Maj et d’un cadre de l’AGMC. Chaque catégorie comptait sept candidats et ils étaient très compétitifs.

17 octobre 2014

J’ai visité le 2 RGC sur le terrain à Petawawa en compagnie de l’Ingénieur militaire en chef, la Mgén Whitecross. Le 2 RGC participait à un déploiement en campagne de quatre semaines pour rafraîchir les compétences de base en génie. Les escadrons de campagne étaient occupés à faire de la reconnaissance, de la disposition et de la mise en place de champs de mines tactiques. Le 26e Esc CIED se livrait à son propre entraînement adapté à son rôle spécialisé. Un membre de l’UPF jouait un rôle de terroriste et plaçait des dispositifs explosifs dans le secteur d’entraînement pour permettre à l’Escadron de s’entraîner. La troupe de construction se consacrait à un projet de construction de deux bâtiments pour le Régiment des opérations spéciales du Canada sur la plaine Mattawa.

Pendant sa visite, la Mgén Whitecross a présenté le médaillon de l’Ingénieur militaire en chef des FAC à quatre membres du régiment, le Cplc Bondy, l’Adj O’Connell, le Cplc Remillard et le Cplc Phillip.

28 octobre 2014

J’ai assisté, en compagnie du conseiller de la Branche du GMC, le Col Horgan, à la nomination du nouveau colonel et lieutenant-colonel honoraires du 33 RGC. Le nouveau colonel honoraire est le Lgén RJ Evraire, CMM, CD (à la retraite), biographie ici : http://www.cmrsj-rmcsj.forces.gc.ca/com-com/bio/bre-reb-fra.asp. Le nouveau lieutenant-colonel honoraire est M. Jeff Westeinde. De plus amples renseignements à son sujet sont disponibles ici : http://investottawa.ca/fr/propos-dinvestir-ottawa/conseil-dadministratio.... La cérémonie a été présidée par le cmdt de la 33e Brigade, le Col Bindon, qui est également ingénieur et un ancien cmdt du 33 RGC. C’était une très bonne soirée pour le 33 RGC et pour les ingénieurs.

1er novembre 2014

J’ai assisté, en compagnie du Mgén Whitecross et du Col Horgan, aux obsèques de l’Adj Patrice Vincent. De nombreuses personnes ont assisté à la cérémonie, qui a également fait l’objet d’une couverture télévisuelle nationale. Après la cérémonie à l’église, nous avons assisté à la réception au salon funéraire, où la Mgén Whitecross a présenté à la mère, à la soeur et au frère de l’Adj Vincent des broches commémoratives du GMC, qui sont offertes aux membres de la famille de nos camarades décédés. Les membres de la famille étaient très reconnaissants de ce modeste geste.

3 novembre 2014

Le Col Cmdt et moi-même avons visité Kingston. Notre premier arrêt a été chez les ingénieurs de la section du génie construction de la base. Nous avons assisté à un briefing et à une assemblée générale des membres de l’unité. Parmi les préoccupations à l’échelle de l’unité, citons les budgets, le temps nécessaires pour engager des civils et l’absence d’un programme d’apprentissage dans les ateliers. Il leur faut actuellement de douze à quinze mois pour engager des employés nommés pour une période déterminée ou occasionnels et ils ont 30 postes à combler. De plus, cinq de leurs sous-officiers ont été affectés ailleurs sans être remplacés. Le passage à un financement centralisé est vu comme une difficulté qui pourrait réduire leur flexibilité.

Une des remarques faites dans l’assemblée générale était qu’il existe la perception que les avantages liés aux déménagements/affectations avaient été lentement réduits au fil du temps. On a remarqué que personne ne fait d’argent avec un déménagement et que maintenant, les personnes qui déménagent perdent de l’argent. Nous constatons déjà que nos membres hésitent à faire déménager leur famille. S’ils croient qu’une affectation leur coûtera de l’argent, cette hésitation n’ira qu’en augmentant.

Du point de vue de l’instruction, nous avons constaté qu’en général, les officiers de l’Armée étaient d’avis qu’ils étaient bien préparés et formés pour assumer des postes au sein des régiments mais qu’ils n’étaient pas aussi bien préparés pour occuper des postes liés aux infrastructures. Parmi les lacunes en matière d’instruction qui ont fait l’objet de discussions, citons le cours de gestionnaire subalterne des biens immobiliers (cours GSBI), qui ne donne pas suffisamment de détails sur le processus de construction et les considérations afférentes. Ils croyaient également qu’ils avaient besoin de plus d’instruction sur le processus de passation de contrats (terminologie, méthodes, meilleures pratiques, par exemple). Les règlements et les lois touchant l’environnement affectant les projets immobiliers ont été très brièvement abordés mais il n’y avait pas suffisamment de détails, comme pour les règlements touchant la Politique de sécurité du ministère de la Défense nationale (PSDN) et les Instructions de sécurité de la Défense nationale (ISDN). Tous les officiers interagiront éventuellement avec CDC, alors il serait avantageux pour tout le monde de partir du bon pied.

On a également souligné qu’il existe un cours avancé d’officier du génie construction qui n’a pas été offert en un an ou deux. Comparé à la mise sur le terrain d’un régiment, ce cours serait relativement peu cher et donnerait à nos officiers de l’information essentielle visant la direction et la gestion de grands portefeuilles immobiliers.

Du GC de la base, nous avons rendu visite à la 1 UAG. Le Col Cmdt a assisté à un briefing sur l’unité présenté par le cmdt, le Lcol MacEwen. La 1 UAG est unique en ce sens qu’elle offre une capacité technique déployable que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans les FAC et qu’elle constitue un guichet unique pour le génie en matière d’infrastructure, d’environnement et de protection de la force.

Comme la 1 UAG est très occupée, la dotation est une préoccupation. Une de son équipe spécialisée du génie (ESG) n’est pas dotée actuellement et, même si son effectif est de 95 militaires réguliers, réservistes et civils, elle n’en compte que 73. De ces 73 membres, 36 sont déployés dans le cadre d’opérations, d’exercices ou de tâches diverses, soit près de la moitié de l’unité.

Une autre préoccupation concernait la création du nouveau métier de technicien en dessin et arpentage et la distribution de ces techniciens à l’échelle des FAC. Neuf Tech DA seront affectés à la 1 UAG et trois à l’EGMFC. La véritable préoccupation vise le Tech DA affecté à chaque régiment ou section de GC. On craint que l’affectation d’un Tech DA à un régiment ou à une section de GC ne soit pas avantageuse pour le métier ou la personne concernée. Dans les emplacements où il n’y a qu’une personne de métier, on croit que, même si elles peuvent être employées et occupées, elles ne seront pas employées à leur plein potentiel pour maintenir leurs compétences au niveau requis. Il faut également mentionner la difficulté coûteuse d’obtenir et d’utiliser du matériel et des logiciels très chers pour ces techniciens dans des endroits dispersés. La 1 UAG est d’avis qu’elle convient le mieux au maintien d’une masse critique de Tech DA et à son déploiement en cas de besoin.

La 1 UAG a ensuite organisé un barbecue pour le Col Cmdt et mois auquel étaient conviés tous les ingénieurs de la région de Kingston, ainsi que les membres retraités et la section locale de l’AGMC. Après le dîner, nous avons visité le Col Michaud au Département de science militaire appliquée (DSMA) et le Col Dickson au Centre d’instruction supérieure en guerre terrestre de l’Armée canadienne. On a observé pendant notre visite qu’aucun sapeur de combat ne suivait le cours d’adjudant technique – Armée de terre cette année.

Nous avons quitté Kingston pour nous rendre à Trenton, où nous avons effectué une excellente visite des ingénieurs en construction de la base, de la caserne de pompiers de la base et de la 86 Ele SPSA.

Le Col Cmdt et moi avons été accueillis par les chefs du génie de partout sur la base pour une séance de rencontre. Le lendemain matin, nous avons été emmenés à la nouvelle caserne de pompiers de l’escadre par l’Adj Baskocitch. Les travaux de construction de la caserne de pompiers sont presque terminés et elle commence à être occupée. Une fois terminée et occupée, les pompiers disposeront d’une caserne à la fine pointe de la technologie assez vaste pour accueillir tout leur matériel, leurs véhicules et leurs membres sur la base.

À partir de la caserne, nous avons suivi le Cplc Larocque jusqu’à l’aérodrome pour voir le système d’arrêt d’aéronef (SAA). La visite du SAA a été très enrichissante et nous a mis au courant de toutes ses complexités. On nous a montré le nouveau système, qui protégera les opérateurs et le matériel contre les éléments. Nous sommes ensuite allés à la 86 Ele SPSA et on nous a montré où les responsables rebâtissent les systèmes et les expédient. Le Cplc Borquex-Lazcano nous a présenté un briefing sur l’atelier d’EPE et sur son projet actuel d’inspection des tuyaux et des systèmes souterrains dans les environs de l’aérodrome à l’aide d’un véhicule télécommandé muni d’une caméra HD très impressionnante.

Un briefing des GE présenté par le Cpl Nicholls a suivi, ainsi qu’une visite de l’atelier des GE où les responsables s’occupaient de la conception, de la construction et de la préparation du matériel pour les prochains déploiements.

Nous avons ensuite visité un chantier de la 81 Ele GC où le Cpl Swaby nous a montré où ils rénovaient complètement les toilettes d’un vieux gymnase sur le côté Nord de l’aérodrome. De nouveaux tuyaux étaient en cours d’installation. L’immeuble lui-même a au moins 50 ans et les rénovations s’apparentaient à de l’archéologie, car les responsables devaient passer à travers plusieurs autres sites de rénovations/sous-étages pour pouvoir faire leurs propres travaux.

La visite à Trenton s’est terminée par un discours du Col Cmdt à la plupart des ingénieurs de la 8e Escadre, militaires et civils. Les employés civils sont toujours préoccupés par leur sécurité d’emploi alors que nous effectuons la transformation du SMA(IE) et que le groupe des opérations immobilières assume le portefeuille. La rationalisation grade/grade préoccupe également les personnes de métier. Il ne semble pas y avoir suffisamment de renseignements disponibles au sujet de l’étude, des propositions et des répercussions. Plus de renseignements doivent être diffusés à l’échelle de la chaîne de commandement.

Nous avons ensuite quitté Trenton par la route pour nous rendre à North Bay pour rendre visite aux ingénieurs de la 22e Escadre. Le premier point à l’ordre du jour était la promotion, par le Col Cmdt, du Cpl Denis au grade de Cplc. Les ingénieurs de la 22e Escadre sont une unité relativement petite, et leurs ateliers sont situés dans le même immeuble qui contient leurs bureaux. Ce n’est pas un très bon environnement de travail quand vous avez la salle des rapports directement en face d’ateliers qui font de la soudure et qui travaillent sur du matériel. Ils occuperont bientôt un autre immeuble pour permettre d’enlever les ateliers de la zone d’administration.

Une des principales préoccupations de la 22e Escadre est le vieux « trou » où les opérations du NORAD se trouvaient avant de passer à la surface. Cette installation est maintenant vide, mais les ingénieurs de la 22e Escadre participent activement à l’entretien du site et tentent de répondre à de nombreuses préoccupations environnementales. Après une visite des ateliers et du centre des opérations pour le Secteur de la défense aérienne du Canada, nous avons assisté à une assemblée générale avec les ingénieurs de la 22e Escadre.

14 novembre 2014

La première ébauche du livre rouge est terminée et a été remise à certaines personnes pour un second examen.

19 novembre 2014

J’ai visité l’EGMFC et l’Ex NIHILO SAPPER en compagnie du Col Horgan, conseiller de la Branche du GMC.

Il s’agit d’un Ex annuel et mixte d’une portée unique car il rassemble des ingénieurs du 4 RAG, de l’EGMFC, de la 1 UAG et du COIC. Cet Ex permet d’évaluer les capacités des participants au Cours d’officier du Génie – Niveau élémentaire (COG – NE) et au cours d’officier du génie construction (COGC) en matière de planification et d’emploi de commandement et contrôle (C2) pour une tâche de génie au niveau de la troupe/l’escadrille. Le 4 RAG a également fourni le CONSUP, le CONINF, l’EXCON et les ressources permettant de réaliser les tâches dans l’ensemble du spectre du combat et du génie construction et de régler les problèmes afférents.

Après avoir passé la journée sur le terrain à visiter les officiers de la phase IV, nous avons eu l’occasion de parler avec des étudiants du PP1 et du PP2 des escadrons d’instruction du génie de campagne et du génie construction.

10 février 2015

J’ai assisté aux briefings d’arrivée de deux jours pour le Bgén Irwin, notre colonel commandant entrant. On lui a parlé de tous les aspects de la Branche. Le Capt Adjt de la Branche et moi avons examiné son plan de déplacement proposé pour l’an prochain, le Col Horgan lui a présenté le briefing du conseiller de la Branche, le Lcol Sauve celui de L’ARC, le Col Goodman celui du GRC, le Lcol Henley celui du groupe des opérations immobilières et le Lcol Nickerson celui de la géomatique. Ceux-ci ont été suivis d’une rencontre avec la Mgén Whitecross.

11 février 2015

J’ai visité, en compagnie du Mgén Whitecross, le cmdt de la 1 UAG Kingston, le Lcol MacEwen, et le SMR Hatfield. Ils nous ont fait passer par le nouvel immeuble de la 1 UAG qui est en cours de rénovation à leur intention. Il s’agit d’un ancien entrepôt dans un secteur commercial de Kingston. Il est modifié pour accueillir de nouveaux locaux à bureaux, des zones pour les ESG et de l’espace de rangement. L’unité sera très confortable dans leur nouveau domicile quand elle y emménagera plus tard cet été.

La visite s’est également déroulée en même temps qu’un dîner de l’AGMC au Fort Frontenac, à Kingston. Environ 60 membres de l’AGMC, actifs et retraités, étaient présents, ainsi qu’un grand nombre d’élèves-officiers du CMR qui y étudiaient dans le but de devenir des officiers du GMC.

17 février 2015

Le Col Cmdt et moi-même avons assisté à l’Ex UBIQUE à l’EGMFC Gagetown. La première journée de l’Ex a commencé par l’assermentation de notre nouveau Col Cmdt, le Bgén Irwin. Le Bgén DesLauriers a abandonné le poste à contrecoeur après l’avoir occupé pendant cinq ans.

Le Bgén DesLauriers a prononcé un discours sincère sur ce que le poste de Col Cmdt du GMC et son association avec la Branche du GMC depuis plus de 50 ans. Il a reçu une mention élogieuse de la Branche du GMC pour son travail remarquable, ainsi que son fanion du Col Cmdt.

L’Ex UBIQUE est un Ex de PP organisé par l’EGMFC pour les officiers de la phase IV des ingénieurs de construction et des ingénieurs de combat ainsi que des cours Génie de combat 6B et de surintendant – Génie construction. Le coup d’envoi de l’Exercice a été donné par le cmdt de l’EGMFC, le Lcol Dubois, qui a officiellement accueilli tous les invités. Le thème de cette année était l’ouverture de théâtres.

Parmi les conférenciers cette année, citons notre nouveau Col Cmdt, le Bgén Irwin, et le Bgén Sirois, qui ont tous deux parlé de la Branche du GMC. Le Lcol Pilon a présenté un exposé sur le CONPLAN JUPITER, la directive du CEMD visant à permettre aux FAC de préparer, de déployer et d’employer une force opérationnelle interarmées conformément aux missions 5 et 6 de la Stratégie de défense Le Canada d’abord (mission 5 : Diriger et/ou mener une opération internationale importante durant une période prolongée, mission 6 : déployer des forces en cas de crise à l’étranger pour une période de plus courte durée). Le Capt Sloan a parlé de la prévention d’incendies et des capacités de recherche et sauvetage en milieu urbain de niveau opérationnel léger de nos pompiers. Le Lcol MacEwen, cmdt 1 UAG, a présenté un exposé sur les capacités de son unité et sur le cantonnement de la force. Le Col Horgan a également parlé des ingénieurs de l’ARC.

En plus de l’Ex UBIQUE, nous avons assisté à une réunion du musée du GMC. La conservatrice, Sandra Johnson-Penney, continue de faire un travail remarquable dans notre musée, qui met à jour et réaménage constamment ses expositions. C’est un des meilleurs musées du pays et vaut la visite. Bien sûr, le musée est toujours à la recherche de dons d’artéfacts ou d’argent pour aider à obtenir, à remettre en état et à exposer de nouveaux artéfacts. Pour faire un don dans le cadre de la campagne de Centraide au musée du GMC par l’entremise de l’ACMGM (Association canadienne du musée du génie militaire), donnez le nom et l’adresse ci-dessous et le numéro d’enregistrement de Revenu Canada suivant : 11924 5321 RR0001. Hors de Centraide, les chèques ou les artéfacts peuvent être envoyés directement au musée du GMC à l’adresse suivante :

Musée du génie militaire canadien

École du génie militaire des Forces canadiennes

J-10 Édifice Mitchell

Base des Forces canadiennes / Groupe de soutien de secteur Gagetown

Case postale CP 17000, Station Forces

Oromocto, Nouveau-Brunswick) E2V 4J5

Dans la soirée, tous les étudiants des quatre cours et les responsables de l’EGMFC ont organisé un dîner régimentaire avec le Col Cmdt comme invité d’honneur. Le lendemain matin a eu lieu cérémonie de fin du cours d’officier du génie construction. J’ai accompagné le Bgén Irwin, qui était l’officier de la revue pour la cérémonie.

16 février 2015

Je suis allé à Petawawa pour la cérémonie de départ dans la dignité du Maj Webb, qui avait commencé à carrière comme sapeur et avec lequel j’ai travaillé brièvement dans la troupe des ressources du 2 RGC au milieu des années 1990. Depuis, le Maj Webb a obtenu sa commission et a servi au sein de la FOI 2, ainsi qu’à titre de cmdt d’un escadron de campagne à Kandahar et de cmdtA du 2 RGC. J’ai eu le grand plaisir de lui présenter son certificat de la Branche du GMC à l’occasion de sa retraite.

6 mars 2015

Le Col Cmdt et moi sommes allés à Kingston pour la cérémonie de départ dans la dignité du Lcol Mann. Le Lcol Mann était le cmdtA du Collège de commandement et d’état-major de Kingston. Ancien cmdtA du 1 RGC et cmdt de l’EGMFC, c’était quelqu’un de plus grand que nature. J’ai eu l’honneur d’aider le Col Cmdt à lui présenter le certificat de la Branche du GMC.

10 mars 2015

J’ai assisté à une partie de la cérémonie de transfert des fonctions de Dir GRC à Ottawa. Le Col Basinger a remplacé le Col Goodman suite au départ à la retraite de ce dernier.

13 mars 2015

J’ai rencontré Ken Holmes pour discuter de la réécriture du livre rouge. Le travail sur celui-ci se poursuit. La première révision a été terminée avec beaucoup d’aide de l’EGMFC et le Lcol Fortin a formulé des commentaires. Nous sommes presque prêts à passer au formatage, et après le livre pourra être envoyé à l’imprimeur.

10 avril 2015

J’ai accompagné le Col Cmdt, le Bgén Irwin, pour représenter la famille du GMC aux funérailles du Lgén Leach, qui a été le cmdt de l’Armée à la fin des années 1990 et a pris sa retraite en 2000. Au moment de son décès, il était le Col Cmdt de la Branche de la logistique. De nombreux militaires actifs et retraités étaient présents, de même que de nombreux autres ingénieurs.

24 avril 2015

J’ai assisté à la réunion du conseil exécutif national de l’AGMC, présidée par le président de l’AGMC, John Lesperance. Tous les rapports principaux ont été présentés, et le plus excitant était celui du registraire, John Macpherson, qui a déclaré que nous comptions maintenant plus de 1 800 membres. Je félicite tous les Chapitres locaux et l’EGMFC pour leur excellent travail de recrutement.

La planification d’une assemblée générale à l’automne se poursuit et elle se déroulera à Ottawa pour coïncider avec la réunion du conseil de la Branche du GMC et avec le dîner régimentaire automnal de tous les grades du GMC.

Un point de préoccupation pour l’AGMC est son bulletin hebdomadaire électronique, qui a besoin de commanditaires, sans quoi nous risquons de le perdre. Si vous pouvez offrir de l’aide, que ce soit en parrainant le bulletin ou en trouvant des commanditaires, communiquez avec Dave Carney.

28 avril 2015

Le colonel commandant et moi avons visité la 1re Division aérienne du Canada (1 DAC) à Winnipeg, ainsi que le 38 RGC, le GC de la base à Shilo et les ingénieurs de la 17e Escadre Winnipeg.

Nous avons commencé par visiter la 1 DAC. Nous avons été superbement accueillis à Winnipeg par le Lcol Watson. Le Col Cmdt a signé le livre d’invités de la 1 DAC et nous avons effectué une visite qui a compris une visite au bureau du Bgén Frawley, cmdtA 1 DAC. Nous avons eu l’occasion de rencontrer les ingénieurs de la 1 DAC, ainsi que le CEM, le colonel Levasseur, lui-même ingénieur.

Nous avons ensuite eu une visite du cmdt du 38 GBC, le Col Ermel. Il a parlé au Col Cmdt à propos du plan d’instruction du 38 GBC et nous a mentionné l’excellent travail du 38 RGC dans la brigade, mentionnant qu’il s’agit de la plus récente unité de la brigade, et d’une de ses meilleures.

Ce soir-là, nous sommes allés au manège McGregor à Winnipeg pour visiter le 38 RGC. Nous avons été accueillis par le cmdt, le Lcol Davies, et le SMR, l’Adjum Desjardins. Le Lcol Davies nous a présenté un briefing où il a signalé qu’il avait du mal à se procurer du matériel propre aux ingénieurs. Des outils comme des exploseurs, des détecteurs de mines et des sondes de déminage, par exemple, n'étaient pas envoyés à l'unité et le seul moyen pour lui d’offrir l’entraînement nécessaire était d’emprunter ces articles d’ailleurs. Son unité avait reçu des camions avec des trousses d’outils hydrauliques, mais aucun outil hydraulique ne lui avait été envoyé.

Après avoir discuté avec le cmdt, nous avons rencontré le Lcol honoraire du 38 RGC, Ken Webb, diplômé du CMR et ancien de la 1 UGC Winnipeg, où il a travaillé pendant trois ans avant d’obtenir sa libération et de passer au secteur privé. Nous l’avons ensuite observé alors qu’il jouait le rôle d’officier de la revue pour le changement de SSE 31e Escadron du génie (l’Adjum Fisher a été remplacé par l’Adj Nuessler).

Nous sommes ensuite passés au mess, où nous avons eu l’occasion de présenter à l’Adjum Desjardins son certificat de la Branche du GMC pour ses plus de 39 ans de service au sein du Génie dans la force régulière et dans la Réserve. Nous avons ensuite eu la chance de parler aux membres de l’escadron dans un cadre informel. Les commentaires reçus contenaient de la frustration relativement à l’inscription aux cours d’été. Les réservistes sont généralement des étudiants qui dépendent de leur emploi d’été. Si nous ne pouvons pas les inscrire aux cours dont ils ont besoin ils iront ailleurs et quitteront les régiments. D’autres réservistes sont des employés qui ont pris des dispositions avec leur employeur/gestionnaire pour s’absenter afin de pouvoir suivre des cours. Dans le peu de temps que nous avons passé là, nous n’avons pas pu confirmer où se situaient les problèmes pour l’inscription des personnes aux cours (brigade, division, système d’instruction individuelle de l’Armée, etc.), mais le problème doit être réglé si nous ne voulons pas perdre ces militaires dévoués. Notre visite au 38 RGC a été excellente et nous avons été impressionnés du haut niveau des militaires composent nos unités de réservistes.

Le lendemain, nous nous sommes rendus à Shilo et avons rencontré les ingénieurs en construction de cette base. Le Maj Wall et l’Adjum Brassington nous ont fait visiter la base et la section du GC. Nous avons rencontré le cmdt de la base de Shilo et visité les ateliers du GC.

Pendant nos discussions avec eux, ils nous ont fait part de leurs préoccupations relativement à la lenteur de la réponse pour la dotation des postes et au temps nécessaire pour engager des membres du personnel. Ils ont également parlé d’argent qui se fait transférer au GC de la base. Ces sommes sont les bienvenues mais il arrive que cette approche verticale ne corresponde pas aux besoins immédiats de la base et elle laisse très peu de flexibilité quant à la façon de dépenser cet argent.

Nous avons ensuite visité la centrale thermique à vapeur, l’installation de traitement de l’eau/des eaux d’égout et les ateliers. Il existe une préoccupation généralisée à l’échelle des ateliers et des installations relativement au faible nombre d’apprentis dans les ateliers et de la difficulté d’assurer une relève au niveau de la supervision.

Le lendemain, nous avons visité les ingénieurs en construction de la 17e Escadre. Nous avons commencé par visiter le cmdt de la 17e Escadre, le Col Roy, dans son bureau. Nous avons ensuite assisté à un briefing de l’O GC Ere, le Maj Ivanko, et de l’Adjum de l’unité, l’Adjum Morningstar. Les chefs ont mentionné que certains postes libres, civils et militaires, n’étaient pas comblés. L’unité passait également au cycle de disponibilité opérationnelle élevée avec trop de postes libres dans son organisation. En visitant les ateliers et en parlant aux responsables, on nous a signalé un manque de véhicules dans les sections du GC qui les empêchait de réaliser leurs tâches quotidiennes.

Nous avons ensuite assisté à une assemblée générale avec les membres du GC de la 17e Escadre. Des préoccupations ont été soulevées relativement au rythme opérationnel et à la façon de déployer des ingénieurs en construction. Il arrive trop souvent qu’une seule personne d’un métier donné soit déployée. Cela signifie de longues journées et aucun remplacement possible en cas de blessure ou de congé. La situation est également problématique dans les cas où plusieurs sites ont besoin de travail. Le Colonel Commandant a également entendu une anecdote comme quoi un technicien EPE avait été déployé et un poste de plombier est devenu libre, car on croyait que le technicien EPE en saurait assez sur les pompes et les tuyaux pour faire le travail d’un plombier!

Ce soir-là, le Colonel Commandant était l’invité d’honneur d’un souper d’anniversaire ouvert aux ingénieurs de tous les grades. L’AGMC a contribué au coût du repas pour les caporaux et soldats et pour les officiers subalternes. Des ingénieurs de la 1 DAC, du

38 RGC, de la 17e Escadre et de la 2 DAC étaient présents. Le Bgén Irwin a eu l’occasion de parler aux convives avant que nous prenions place et de porter un toast au GMC. Le souper a été un franc succès et très bien organisé par le PCM, l’Adjum Jurczak. Après le repas, le Bgén Irwin a coupé le gâteau d’anniversaire et les personnes assises à la table d’honneur ont servi du gâteau à tous les participants.

28 mai 2015

Le Colonel Commandant et moi sommes allés à Petawawa pour le départ à la retraite de l’Adjuc Nick Manoukarakis. Il s’agissait d’une excellente activité organisée par le 2 RGC. L’Adjuc Manoukarakis est l’ancien SMR du 2 RGC. Lui et son épouse, Michelle, ont eu de très longues et distinguées carrières dans les FAC. Fait remarquable, ils ont tous deux été nommés membres de l’Ordre du mérite militaire. De nombreux membres et anciens membres du 2 RGC étaient présents pour lui dire au revoir.

29 mai 2015

Le Colonel Commandant et moi sommes allés à une autre cérémonie de départ dans la dignité. Nous nous sommes rendus à Kingston pour le départ à la retraite du Col Dickson, un ancien directeur du Génie et ancien conseiller de la Branche. Le Colonel Commandant a également présenté le certificat du GMC au Col Dickson. Il s’agissait d’un autre grand rassemblement d’ingénieurs pour dire au revoir à un membre de longue date de la Branche du GMC.