Rapport d’activités de l’Adjuc de la Branche du GMC

Col Cmdt inspecting drainage work being conducted on the fitness trail on the site of the old ski hill. The Col had done original work on the same ski hill when he was a MCpl. // Le colonel commandant inspecte le travail d’écoulement effectué sur la piste de conditionnement physique sur le site de l’ancienne colline de ski. Le Col avait déjà travaillé sur la même colline alors qu’il était au grade de Cplc.
Publication Date 
28 Jul 2014

25 au 28 mars 2014
Le colonel commandant et moi-même nous sommes rendus à Montréal pour visiter la 2e Division des ingénieurs et le 34e RGC. Nous avons passé l'après-midi avec le Lcol Marc Rancourt et son SMR, l'Adjuc Garray Cotton.

La visite a commencé par un aperçu de l'unité et des tâches de la 2e Division. Les membres de la division sont responsables de l'infrastructure d'une base, de deux garnisons et de 4 détachements, de même que des manèges militaires répartis dans 25 municipalités du Québec. En plus des zones d'entraînement, la division compte 4 552 immeubles ayant une capacité totale de 2 130 435 pieds carrés, ce qui comprend la plus vaste structure (en pieds carrés) dans l'inventaire du MDN (la mégastructure à Saint-Jean) et aussi le plus grand immeuble d'entreposage et de distribution au Canada (public ou privé, 25 DAFC).

Au cours de la dernière année, le nombre du personnel civil a été réduit de 75 et un modèle de gestion centralisée est maintenant utilisé défi est de maintenir un environnement sécuritaire. Certaines structures temporaires de 70 ans sont encore utilisées par des unités. La conformité est toujours un enjeu, de même que l'entretien de structures qui sont maintenant désignées comme des bâtiments patrimoniaux. L'âge moyen des manèges militaires au Québec est de 83 ans et 12 manèges ont été construits avant 1914. Au cours des trois dernières années, les fonds d'entretien ont été réduits de 130 millions à 100 millions à 80 millions cette année.

Après la séance d'information de l'unité, nous avons visité les ateliers de travail à Longue Pointe et les centrales de chauffage. Là, nous avons discuté avec certains membres de la section du génie de construction de la base.

Dans la soirée, nous avons visité le nouveau manège du 34e RGC à Longue Pointe. Nous y avons rencontré le et le SMR McIntyre. Le Régiment venait tout juste de déménager de l'ancien manège (un endroit de valeur sentimentale) au 3, Hillside Lane à Westmount à son nouvel emplacement à Longue Pointe.

Nous avons assisté à une séance d'information, qui donnait entre autres un aperçu du plan d'instruction pour l'année. Nous avons longuement discuté de certains des défis des forces des réserves pour ce qui est de l'obtention de qualifications professionnelles. L'entraînement des ingénieurs est si long qu'un sapeur ou un officier ne peut recevoir son instruction durant l'été. Un autre facteur qui vient compliquer les choses est le fait que le PP1 Instruction de génie n'est plus enseigné au moyen du système modulaire.

Il existe de nombreux facteurs qui ont entraîné l'EGMFC à apporter des changements à leur méthode d'enseignement. Un des facteurs importants a été une réduction de 30 % l'instruction de la Première réserve. Cette réduction se traduit par la perte de 20 jours d'instruction pour un réserviste. Bien que le cmdt de l'Armée convienne que les membres de la Force de réserve devraient recevoir de l'instruction au même niveau que ceux de la Force régulière, il comprend bien que les réservistes obtiendront de l'instruction pour moins de compétences et de tâches. Le modèle de mise sur pied de la force pour le génie de combat est conçu avec un accroissement de la Force de réserve de 20 %. Cet écart devra être comblé durant l'instruction pré-déploiement prolongée.

Le Maj Doran a rédigé un très bon article sur les défis liés à l'instruction de la Force de réserve; l'article se trouve dans le numéro 4, volume 11 de la Revue militaire canadienne. 

Un autre problème lié à l'instruction qui frustre les réservistes et leur demande beaucoup de temps est la quantité d'instruction obligatoire qui n'est pas de l'instruction de base dans le domaine du génie. Il faut beaucoup de temps et de ressources pour donner des cours comme ceux sur le SIMDUT, la conduite préventive, la marche arrière, la gestion de l'information et le règlement sur le commerce international des armes. .

Pour certains des cours mentionnés ci-dessus, il fallait transporter en autobus 150 réservistes de la brigade à un autre endroit pour qu'ils puissent assister à une présentation Power Point. Si certains de ces cours étaient offerts en ligne au lieu d'être sur le RED, les réservistes pourraient y avoir accès de la maison et n'auraient pas à perdre du temps précieux pour les suivre (temps qui devrait être consacré au manège).

L'accès au RED est aussi source de frustration pour les réservistes. Comme bon nombre d'entre eux n'ont accès au RED que lorsqu'ils se trouvent physiquement au manège, la plupart de leurs communications se fait par l'entremise de systèmes de courriels civils comme Gmail ou Hotmail. Certains membres de l'unité qui ont des emplois de jour dans le domaine de l'informatique m'ont assuré qu'il existe de nombreux produits facilement accessibles sur le marché, qui leur permettraient de se brancher à leur compte du MDN.

À la suite de notre visite à Montréal, nous avons passé l'après-midi suivant à l'École de cartographie militaire au Collège Algonquin à Ottawa. L'École est un partenariat unique dans les FAC puisque l'instruction est fournie sur une période de deux ans dans un établissement d'enseignement civil par des instructeurs civils et militaires.

Le colonel commandant a eu le plaisir de présenter une Décoration des Forces canadiennes et une Médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II (MJDR). Nous avons visité les installations du Collège avec le commandant et l'instructeur-chef, et avons ensuite dîner avec les élèves. Deux cours sont donnés simultanément - une classe en est à sa première année d'instruction, alors que la deuxième en est à sa deuxième année.

Moment de détente à l'École de cartographie Le colonel commandant remet une MJDR militaire. Le lendemain matin, nous avons visité le Service de cartographie (S Carto) sur la rue Booth, en compagnie du commandant, le Lcol Vandenberg, et du SMR, l'Adjuc Lemieux. Dans les dernières années, de nombreux Tec Géo ont quitté leur base d'attache d'Ottawa et, à l'heure actuelle, près de 70 membres du S Carto servent à l'échelle du Canada et à l'étranger. Le but du commandant est que tous les Tec Géo dans les régiments soient perçus comme des ingénieurs qui font partie intégrante du régiment, avec une spécialisation dans le domaine géographique.

Nous avons reçu de l'information sur le programme de Tec Géo pour réservistes, qui en est à ses débuts. À l'heure actuelle, il y a 8 Tec Géo réservistes. L'EGMFC offrira de l'instruction aux Tec Géo réservistes dès cet été. Quatre RGC de réserve auront ensuite accès aux services d'un Tec Géo. En raison du peu de ressources de Tec Géo réservistes de classe B, la grande quantité de soutien dans ce domaine sera assurée par les Tec Géo de la Force régulière qui travaillent sous le même toit que les unités de réserve. Les Tec Géo de la Force régulière provenant d'Edmonton, d'Ottawa, de Valcartier et de Halifax leur donneront des conseils techniques.

Le colonel commandant et moi-même ont eu le plaisir d'assister à la cérémonie de départ dans la dignité de l'Adjum Val Schenk. Nous lui avons remis son certificat du service du GMC.

Dans la soirée, nous avons aussi visité le 3018e Corps de cadets royaux de l'Armée canadienne à Orléans. Le commandant du Corps, le Maj Sexton, s'est avéré un très gracieux hôte. Il s'agit là d'un Corps de cadets qui connaît un franc succès, et plus de 100 cadets ont défilé le soir de notre visite. Nous avons remis à plusieurs cadets nouvellement qualifiés leur nouvel insigne de chapeau d'ingénieur et leur promotion. Après le défilé et l'inspection, l'instruction a commencé. Le colonel commandant et moi-même avons eu la chance d'observer l'instruction et de rencontrer les membres du comité des parents qui se consacre à aider à organiser et à recueillir des fonds pour le Corps. Le commandant et son équipe ont dit recevoir beaucoup d'appui des parents de même que de leur parrain, le 33e RGC. Le 3018e Corps est bien organisé, bien géré et il accomplit de grandes choses pour les jeunes Canadiens.

1er avril 2014

J'ai assisté à la cérémonie officielle pour commémorer les réalisations en matière de capacité opérationnelle initiale pour la gestion centralisée des biens immobiliers et la mise sur pied officielle du Groupe des activités immobilières des Forces armées canadiennes à Ottawa. Le Col Quinn a assumé le commandement du Groupe. La cérémonie de signature a été présidée par le CEMD, le Gén Lawson, et étaient aussi présents l'ingénieure militaire en chef et M. Jamie W. Pitfield, SMA(IE).

4 avril 2014

Le comité national exécutif de l'AGMC a tenu une réunion à laquelle j'ai pris part à titre de membre exécutif.

Un nombre de sujets ont été abordés et des décisions ont été prises. Nous avons approuvé l'établissement d'une nouveau Chapitre à Bagotville (la première au Québec) ainsi que le Chapitre de Cold Lake, en Alberta, par échange de correspondance. Nous avons entrepris du travail pour établir d'autres Chapitres dans la région du Grand Toronto et de St. John's (Terre-Neuve). Nous avons maintenant 14 Chapitres et nous continuons à prendre de l'expansion.

Notre directeur des communications, Don Chipman, nous a appris que le nouveau site Web serait fonctionnel dès le 16 avril; il permettrait maintenant de s'inscrire à l'Association en ligne et offrirait de nombreuses fonctions modernes et pratiques.

Notre registraire, John MacPherson, nous a indiqué que le nombre de membres était maintenant à 1 480. Merci à tous d'avoir fait passer le mot! Le bulletin de nouvelles hebdomadaire de l'AGMC a été officiellement lancé le vendredi 4 avril et nous espérons que vous apprécierez ce nouvel élément de notre Association.

Une nouvelle politique est en voie d'élaboration pour le programme de soutien aux ingénieurs dans le besoin. Le processus sera bientôt élaboré. Le but est d'avoir une politique souple et réactive en place qui permettra de donner du soutien immédiat à ceux qui ont besoin d'aide et qui ne peuvent en obtenir d'une autre façon.

Notre statut d'organisme sans but lucratif, à titre de société indépendante, sera renouvelé en vertu de la nouvelle politique fédérale, grâce aux actions bénévoles du capitaine Mike Syzek, président du Chapitre de Greenwood.

24 avril 2014 

Le conseil de la Branche du GMC s'est rencontré pour la journée. Un nombre de mises à jour et de séances d'information ont été présentées durant la rencontre, allant des attributs du génie royal canadien, de la transformation de l'IE, de l'Op Renaissance (EICC), de l'Op Render Safe (une opération de NEM dans les îles Salomon en collaboration avec les Américains et les Australiens) à la mise à jour de l'équipe spéciale sur les données géospatiales.

25 au 27 avril 2014 

Le colonel commandant et moi-même nous sommes rendus à Chilliwack pour l'inauguration du manège militaire Colonel Roger St John et pour les 40e Retrouvailles des sapeurs à la retraite.

Le week-end a débuté par une séance d'accueil à laquelle beaucoup de personnes ont assisté. J'ai reconnu de nombreux visages dans la foule.

Samedi, nous avons assisté à l'inauguration du manège militaire, suivie d'une réception, et, en soirée, nous avons assisté à un banquet où nous avons eu le plaisir de remettre les mentions élogieuses du GMC à la Société historique de la BFC Chilliwack, aux Retrouvailles des sapeurs à la retraite et au Capt (à la retraite) Bill Stone.

21 mai 2014 

Le 21 mai, le Maj Rich Busbridge et moi-même nous sommes rendus à la Direction - Histoire et patrimoine (DHP) pour la confirmation des couleurs du GMC. Il s'agit d'un projet entrepris par le Maj Busbridge il y a plus de deux ans.

Il est facile de visualiser les couleurs grâce à leur nom : « rouge brique » et « bleu royal ». Toutefois, ce n'est pas suffisant pour veiller à la normalisation des couleurs de la Branche. Une production décentralisée a entraîné de grandes différences dans le rouge et le bleu utilisés pour représenter la Branche sur des articles physiques comme les drapeaux et les bannières, et dans les supports électroniques comme les sites Web et les présentations.

La première étape de ce processus visait à établir ce que devaient représenter les couleurs. L'automne dernier, le conseil de la Branche a convenu que la définition régissant les couleurs du GMC devrait provenir de la description héraldique du drapeau de la Branche du génie militaire canadien.

Description technique - Un drapeau bleu foncé, deux fois plus long que large (ou 6 unités en longueur et 3 unités en largeur). Chaque unité comprend deux barres verticales rouges, d'une unité de largeur chacune, situées à une unité du bord du drapeau qui se trouve près du porte- drapeau et à une unité du bord opposé. Le bleu foncé est 7.5PB2/10 selon la convention Munsell et le rouge est 1 GP 12C 1965 509-103 selon les normes de l'ONGC.

Toutefois, bien que la description héraldique soit très précise, ni la convention Munsell, ni les normes de l'ONGC 1 GP 12C de 1965 ne sont habituellement utilisées dans l'industrie ou dans les logiciels disponibles sur les réseaux du MDN. Les couleurs utilisées dans les articles comme les drapeaux, les affiches et les T-shirts représentant la Branche du GMC doivent être sélectionnées pour correspondre aux couleurs définies dans la description héraldique. Afin de bien choisir les couleurs du GMC, la définition devrait être traduite en termes qui simplifieraient et normaliseraient leur utilisation dans le contexte d'aujourd'hui.

Grâce à son excellent travail de détective et à sa persévérance, le Maj Busbridge a obtenu des échantillons des deux couleurs normalisées (ci-dessus). Il les a transmises au DHP pour qu'il tente de les faire correspondre aux échantillons utilisés comme normes dans l'industrie d'aujourd'hui. Il faut noter que la correspondance actuelle n'est pas parfaite; toutefois, en comparant les échantillons dans divers types de lumière et dans des angles différents, nous avons pu établir trois normes pour les couleurs du GMC : une pour les médias électroniques, une pour les articles comme la peinture pour les panneaux et une autre pour les textiles, ce qui comprend les drapeaux, les affiches, les vêtements, etc.

Pour le format électronique habituellement utilisé par le MDN, plus précisément Microsoft Office, les couleurs RVB sont utilisées. Les valeurs RVB qui représentent le mieux les couleurs du GMC sont les suivantes :

Rouge brique R=211 G=040 B=051

Bleu royal R=037 G=040 B=112

Pour tous les autres articles, le système de rapprochement des couleurs Pantone a été utilisé.

Pour les articles solides comme les peintures et les affiches, les couleurs Pantone 485C (rouge) et 2188C (bleu) doivent être utilisées.

Pour les produits qui se servent de tissus, les couleurs Pantone 18-1763TCX (« rouge-risque élevé ») et 19-3864TCX (« bleu mazarine ») correspondent le mieux.

Dans un avenir rapproché, une lettre de l'ingénieure militaire en chef sera diffusée au sein de la Branche du GMC, pour rendre ces couleurs officielles. De plus, les échantillons des couleurs officielles seront remis au DHP, où elles seront conservées en dossier en cas de besoin futur.

23 mai 2014 

J'ai participé au tournoi de golf annuel Dave Lamont, une tradition établie au GMC depuis plus de 20 ans. Au cours de ces années, le tournoi a permis de recueillir plus de 26 800 $ pour le Centre hospitalier pour enfants de l'Est de l'Ontario (CHEO). Le tournoi a été renommé en 2006 pour honorer le Sgt Dave Lamont, notre bon ami et collègue, décédé du cancer en 2004. Les fonds recueillis cette année ont encore une fois été remis à CHEO et le GMC a demandé que le don soit versé au service d'oncologie pour les enfants.

Il s'agit d'un événement important, ouvert à tous, et j'encourage fortement tout le monde à participer au tournoi.

2 au 5 juin 2014

Le colonel commandant et moi-même avons visité les ingénieurs en construction de la base, le 5e RGC à Valcartier, le 35e RGC à Québec et la 2e Escadre d'ingénieurs à Bagotville.

Nous avons d'abord visité les ingénieurs en construction de la base, avec le Capt Schwalm et l'Adjum Dugas. Les Services de génie de Valcartier ne sont pas seulement responsables de la base elle-même, mais aussi de la Citadelle de Québec et de 13 autres sites autour de la province de Québec, et ce, avec un budget en constante réduction. Dans l'année financière de 2011-2012, ils avaient 9 millions de dollars pour le fonctionnement et l'entretien (F et E); pour 2014-2015, ils auront 5,3 millions. Par conséquent, ils ont dû établir des priorités de travail - la santé et la sécurité étant la première priorité, les questions relatives à la conformité Mes hôtes pour le tournoi de golf Dave Lamont du étant la deuxième, la capacité opérationnelle étant la GMC, les Adjuc Lemieux et Smith. troisième et, enfin, toutes les autres questions (jugées non militaires) sont en quatrième. Compte tenu des ressources, ils trouveront ça difficile de terminer toutes les tâches qui sont de priorité 1 ou 2. Ils ont alors dû mettre en place des solutions créatives que certains reconnaîtront puisqu'elles ont déjà été en place dans le passé. Les Services de génie ont officialisé les tâches pour le POTFC et plusieurs militaires provenant d'unités de la 5e Brigade travaillent maintenant dans la section Routes et terrains, et tondent le gazon et effectuent diverses autres tâches. Le colonel commandant et moi-même avons parlé à ces militaires et ils semblent tous très heureux d'effectuer ces tâches, question de prendre une pause de leur unité pour quelque temps.

Le matin suivant, nous avons assisté au défilé du 5e Régiment, aux côtés du commandant, du Lcol Michaud et du SMR, l'Adjuc Gaudreau. Nous avons eu le plaisir d'aider le cmdt et le SMR à promouvoir un Adj et plusieurs Sgt. Après la séance d'information de l'unité, nous avons visité les troupes qui donnaient de l'instruction aux membres du QG de la brigade sur les menaces et les dangers des explosifs. Nous sommes ensuite allés sur la colline de ski de Valcartier. Au grand dépit du colonel commandant (qui a travaillé à enlever les arbres pour créer la colline), elle n'est plus utilisée et est recouverte d'arbres. Elle fait maintenant partie d'une piste de conditionnement physique et les troupes de matériel lourd ont amélioré la route vers le sommet de la colline et sont écoulement. Un excellent travail de la part des opérateurs d'équipement lourd et un grand défi en raison de l'accès peu commode et des pentes très abruptes.

En après-midi, nous avons assisté à un défilé de la brigade pendant lequel le commandant de l'Armée canadienne, le Lgén Hainse, a remis des mentions élogieuses de l'Armée à plusieurs personnes, de même qu'une mention élogieuse d'unité au 5e RGC pour leur travail lors de l'exercice Guerrier Nordique 2013.

En soirée, nous avons visité le 35e RGC et assisté à une séance d'information donnée par le cmdt, Lcol Martineau, et le SMR, l'Adjuc Séguin.

L'unité est très active et a augmenté ses effectifs au cours de la dernière année; l'unité compte maintenant un peu plus de 200 personnes. La participation régulière des membres de l'unité aux activités d'instruction se chiffre à un impressionnant 80 % des effectifs en poste. Le calendrier d'instruction très intense est établi pour veiller à ce que les nouveaux militaires de l'unité soient entraînés et qualifiés.

Les activités d'entraînement de l'année dernière comprenaient de très bons champs de tir de destruction, des activités consistant à surmonter des obstacles et la descente de rapides dans le Saint-Laurent. Le Régiment entretient des liens solides avec le 5e RGC et affirme que le soutien qu'il a obtenu de la part de ce dernier a été remarquable. Le succès de l'exercice de descente de rapides n'a été possible que grâce à cet appui; en effet, le 5e RGC a veillé à ce que le 35e RGC ait des BCP fonctionnels pour l'exercice.

Un des problèmes que nous avons déjà abordés était lié à l'instruction individuelle des réservistes. Bien que l'idée de donner le même niveau d'instruction aux réservistes et aux membres de la Force régulière soit louable, il est très difficile de le faire, surtout aux grades supérieurs. Le 35e RGC a beaucoup de difficultés à promouvoir des militaires au grade d'Adj. Un des facteurs principaux contribuant à cette situation est le fait que le cours DP4B (QL6B) ne se donne qu'au printemps. Lorsqu'un réserviste arrive au moment de sa carrière où il est prêt à suivre le DP4B, il a aussi une famille (probablement une jeune famille) et un emploi civil à temps plein. Compte tenu de ces priorités concurrentes, il est facile de comprendre la raison pour laquelle il devient impossible de suivre le DP4B. Nous devons axer nos efforts vers la personnalisation de l'instruction pour les réservistes. Plusieurs options s'ouvrent à nous.

Certaines options seraient de modifier l'instruction en supprimant quelques OREN, en permettant l'instruction à distance pour plus d'OREN, et en créant un cours DP4B pour réservistes, qui serait donné pendant l'été. En conclusion, ce que nous offrons aux réservistes à l'heure actuelle ne leur convient pas.

Autres faits importants 

Le Sgt Kurdziel a récemment reçu la Médaille de la bravoure pour ses actions en Afghanistan. Consultez les sites ci-dessous pour plus de renseignements. Il a aussi pris la parole pendant le défilé qui a eu lieu à Ottawa pendant la Journée nationale de commémoration.

L'AGMC continue de s'agrandir et devient de plus en plus active. Le nouveau site Web de l'AGMC est maintenant fonctionnel et a toujours la même adresse : http://cmea-agmc.ca/fr. Le site a été amélioré et contient maintenant des menus déroulants permettant entre autres à chaque Chapitre local d'afficher leurs nouvelles et leurs événements. Je suis aussi heureux d'annoncer que vous pouvez maintenant acheter votre abonnement à l'Association en ligne, ce qui atténuera les problèmes liés aux chèques, les problèmes du bureau de la solde avec les affectations, etc. Nous avons aussi créé un nouveau bulletin d'information pour l'AGMC, en format électronique. Il est préférable d'utiliser une adresse autre que celle du RED pour ce service de nouvelles. Vous pouvez vous abonner à ce service de nouvelles à l'adresse suivante : 

http://www.multibriefs.com/briefs/cmea/ (en anglais seulement).

Le 19 juin, le Chapitre de l'AGMC d'Edmonton a organisé un tournoi de golf qui s'est avéré un franc succès. La Chapitre d'Edmonton de l'AGMC a recueilli $4000 pour Valour Place, et a aussi fait un don de $700 pour Evan, le fils de Cpl Turner. Pour en savoir plus sur l'histoire du Cpl Turner, consultez le site suivant : http://atlantic.ctvnews.ca/donations-pour-in-to-help-bring-evan-turner-h...

Nous tenons à remercier l'Adj Dwayne Waller et le Sgt Charles Baird pour avoir organisé le tournoi, qui s'est si bien déroulé. Personnellement, je trouve qu'il est très valorisant de constater que la famille du génie et, dans ce cas, le Chapitre de l'AGMC, a répondu à l'appel et a été en mesure de fournir une direction de ce calibre. Depuis fort longtemps, nous prenons soin des nôtres et de notre communauté, et je suis fier de faire partie de la famille des ingénieurs.

KA Patterson 

Adjuc de la Branche du GMC

Suivez-nous sur Twitter @CMEBranchCWO pour de l'information quotidienne sur l'histoire du GMC et sur les activités de l'Adjuc de la Branche du