« Nous avons construit cette ville » – Exercice MAPLE RESOLVE 2015 – Wainwright, AB

The Build Team // L’équipe de construction
The End Result – Accommodations For 4,500 Soldiers // Le résultat final – Hébergement pour 4 500 soldats
Publication Date 
09 Sep 2015

Par Adj Donnie Matthews, pompier, 1 UAG

Je dois avouer avoir été un peu déconcerté par l’ampleur de la tâche de concevoir un camp pour y héberger plus de 4 200 membres du personnel militaire, en plus de leur équipement et leurs véhicules. Il fallait concevoir des installations pour les garder au chaud, au sec et hydratés, les nourrir et les divertir. Les occupants du camp sont arrivés munis de véhicules allant de Gators aux chars de combat principaux; ce qui présentait un défi additionnel. Heureusement, j’ai eu la chance de travailler avec un groupe de professionnels très compétents de la 1 UAG qui a su se montrer à la hauteur des attentes et qui a conçu un camp efficace et confortable avant d’être déployé pour surveiller la construction effectuée par un escadron mixte de soutien technique général.

Le processus de conception et de planification du camp a commencé en automne 2014. On a informé les membres de la 1 UAG du nombre d’occupants à héberger et ces derniers ont procédé à la conception du camp. Ils ont élaboré un plan pour fournir aux occupants du camp l’électricité, l’eau potable, des salles d’eau, des services de collecte d’ordure, des PP, des services d’assainissement, le chauffage et la protection contre des incendies. L’équipe était composée de techniciens EPPE, de techniciens en distribution électrique, de techniciens en groupes électrogènes, de techniciens en structures, de techniciens en plomberie et en chauffage, d’ingénieurs de combat, de techniciens en levée et d’un pompier. L’équipe a également créé une liste de matériaux pour l’infrastructure du camp. Après bien des changements, une série d’ébauches de dessins a été présentée.

On a effectué une reco du site à la fin de janvier. À ce moment, il était difficile d’imaginer que ce terrain vague couvert de neige sur lequel je me tenais puisse devenir un camp autonome pour 4 200 personnes en quelques mois. Après plusieurs rencontres et le travail de notre Section de dessins et de levés sur le terrain, nous sommes retournés à Kingston pour élaborer le plan final. La dernière étape du projet était la construction même du camp. Les membres de la Section de dessins et de levés sont arrivés à la fin de mars pour installer les tentes et autres éléments du camp. Lorsque l’équipe de construction est arrivée une semaine plus tard, elle a été accueillis par des centaines de drapeaux orange dispersés un peu partout dans la zone d’entraînement. L’équipe de la 1 UAG était sur le site pour faire en sorte que la construction des structures du camp ait lieu selon le plan, pour offrir des conseils techniques et des directives et pour effectuer un contrôle de la qualité pendant la construction. La 1 ESU a également eu la tâche de concevoir les plans et de superviser la construction d’une route de 300m dans le camp.

De nombreuses organisations ont fourni l’expertise et la main-d’oeuvre nécessaire à la construction. Une troupe de construction du 4 RAG, une troupe de campagne et une section du matériel lourd du 5 RGC ainsi que des soldats affectés aux tâches générales du 1 R22eR, du 3 R22eR, du 12e RBC et du LdSH composaient l’Escadron de soutien général du génie responsable de la construction du camp. L’Escadron n’avait que 17 jours pour terminer la construction. Toutefois, grâce au travail acharné des sapeurs et des soldats et en partie à la température clémente, le travail a été accompli dans les délais. Après des semaines de longues journées, les centaines de drapeaux orange ont été graduellement remplacés par des centaines de tentes et autres éléments de l’infrastructure du camp. En tout, l’Escadron a installé 420 tentes modulaires à quatre sections pour les logements, dix installations sanitaires et douches, un parc de génératrices pour donner de l’électricité à tout le camp, des espaces de travail et de divertissement, en plus de construire 300m de route MLC 60 toutes conditions météorologiques. Le travail des sapeurs et des soldats a permis d’ériger une petite ville temporaire dans le sable de la zone d’entraînement de Wainwright.

CHIMO!