Monument en l’honneur du Corps du Génie royal canadien: Raid de Dieppe

RCE Dieppe Memorial at Newhaven, England
Cliffs overlooking the landing beaches
Landing Beaches
Publication Date 
01 Jun 2017

Par LCol K. Holmes, CD (Ret'd)

L’Opération JUBILEE, le raid de Dieppe en France, a eu lieu sur la Manche le 19 août 1942 dans le cadre de la Deuxième Guerre mondiale. À l’origine l’opération mise sur pied en avril 1942 s’appelait l’Opération RUTTER. Les alliés prévoyaient effectuer un important raid de la taille d’une division contre un port sous occupation allemande du côté français de la Manche et d’en prendre le contrôle pendant au moins deux marées. Ils auraient ainsi le temps de détruire une grande partie des installations ennemies avant de quitter les lieux. Cette opération de « reconnaissance en force » avait pour but de mettre à l’épreuve le système de défense de la forteresse continentale d’Hitler et la capacité des alliés de l’Ouest à lancer des assauts amphibies à grande échelle contre le « forteresse de l’Europe » d’Hitler.

Une première tentative pour lancer l’Opération RUTTER en juillet 1942 a été annulée en raison du mauvais temps. Toutefois, l’opération a été rapidement relancée par la suite sous le nom de l’Opération JUBILEE. Cette dernière avait pour but d’alimenter la peur qu’avaient les Allemands d’une attaque provenant de l’ouest et de les forcer à diriger leurs efforts vers leurs installations aux bords de la Manche, au détriment d’autres théâtres d’opération. L’opération avait également pour but de permettre de mettre à l’essai de nouvelles techniques et un nouvel équipement, en plus d’acquérir de l’expérience et des connaissances en vue de planifier une éventuelle invasion.

La force d’assaut était composée de quelques 6 000 troupes, dont 5 000 troupes canadiennes. Les autres étaient composées de Commandos britanniques et de 50 Rangers américains. Certaines précisions concernant les activités de génie dans le cadre de l’Op JUBILEE se trouvent aux pages 100 à 111 de l’ouvrage The History of the Corps of the Royal Canadian Engineers: Volume II.

Le raid, malheureusement, n’a pas réussi a atteindre les objectifs des troupes de la 2e Division d’infanterie canadienne. Quelques heures à peine après le début de l’assaut contre les solides fortifications du port à l’aube, 4 000 des hommes avaient été tués, blessés ou fait prisonniers. Le raid n’aura duré que neuf heures, mais en ce court lapse de temps, des 5 000 Canadiens au combat, 907 ont été tués et 1 874 ont été fait prisonniers.

Certains historiens militaires sont d’avis qu’en dépit du terrible massacre, le raid aura permis d’apprendre de précieuses leçons, ce qui a contribué au succès du Jour J deux ans plus tard.

La participation du Corps du Génie royal canadien au raid de Dieppe comprenait environ 350 membres de tous grades de la 2e Division d’infanterie canadienne. Le plus important groupe de sappeurs provenait de la 7e Compagnie de campagne, en plus de 100 de la 2e Compagnie de campagne, 65 de la 11e Compagnie de campagne, 25 de la Compagnie du parc de campagne no 1 et quelques-uns de la 2e Compagnie de la construction de routes et de la Compagnie d’équipement mécanique. Au sein de ce groupe du Génie, il y a eu 27 décès – 23 sont tombés au combat, 1 des membres a succombé à ses blessures et 3 sont morts alors qu’ils étaient prisonniers de guerre.

Le Lt WA Ewener et le Lt JER Wood ont reçu la Croix militaire, le sergent suppléant GA Hickson et le caporal suppléant MD Sinasac ont reçu la Médaille de conduite distinguée et le caporal suppléant J. Fisher a reçu la Médaille militaire. D’autres ont été cités à l’ordre du jour.

Un monument commémoratif a été érigé en 1977 à Newhaven, en Angleterre, en l’honneur des membres du Corps du Génie royal canadien qui sont tombés au combat au cours du raid de Dieppe le 19 août 1942. Le monument a pu être érigé et financé grâce aux efforts d’un groupe dirigé par les anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale de la 11e Compagnie de campagne (CRGC) se trouvant à Sarnia, en Ontario. Ils ont choisi Newhaven comme emplacement car ils se sont embarqués pour Dieppe à Newhaven et parce que la majorité des blessés ont été ramenés à Newhaven à la suite du raid.

Le monument a été dévoilé le 17 août 1977 pour souligner le trente-cinquième anniversaire du raid. Une cérémonie commémorative annuelle a lieu dans les jardins de Newhaven chaque août, habituellement la fin de semaine avant la cérémonie commémorative qui a lieu à Dieppe. Le monument est aujourd’hui un hommage à toutes les forces canadiennes qui ont pris part au raid de Dieppe et, bien évidemment, à tous ceux qui ont servi pendant la Deuxième Guerre mondiale.

 


Les noms des 27 sappeurs tombés au combat est immortalisé sur le monument de Newhaven:

Grade Nom de famille Prénom Unité
Spr          Barnes Harold Edward 2nd Fd Coy
Spr Bergey Oliver Loraine 2nd Fd Coy
Spr Bisset William Nichol 2nd Fd Coy
Spr Bockus Leslie Ernest 2nd Fd Coy
Spr Breau Raymond Amon 2nd Fd Coy
Spr Brown William Albert 2nd Fd Coy
Spr Charbotte Peter 2nd Fd Coy
Spr Cowlishaw       Frank 2nd Fd Coy
Spr Davison Alexander Russell      11th Fd Coy
Spr Elliott Delbert Alvin 2nd Fd Coy
L/Cpl Gage Thomas R 2nd Fd Coy
L/Cpl Hall Alfred Harry 7th Fd Coy
Spr Hodson Cyril 7th Fd Coy
Spr Jones Glynn 1st Fd Park Coy
Spr Maville Joseph John 2nd Fd Coy
Spr McCaslin William Henry 1st Fd Park Coy
Spr McGie Chester 2nd Fd Coy
Lt Col McTavish Gordon Howard Comd
Lt Millar William A 7th Fd Coy
Sgt Murray Ronald Charles 7th Fd Coy
Spr Oliver Sydney George 11th Fd Coy
Spr Ramsay John 11th Fd Coy
Cpl Russell Thomas Daniel 2nd Fd Coy
Spr Sharp Clarence Joseph 7th Fd Coy
Spr Shova Elmer 11th Fd Coy
Spr Smith Hugh 11th Fd Coy
Spr Williams Stuart 7th Fd Coy