Major-général J.S. Sirois, OMM, CD

MGen JS Sirois, OMM, CD

Le major-général Sirois est le Chef d’état-major – Infrastructure et Environnement et Chef - Génie militaire des Forces armées canadiennes. Originaire de Montréal, le major-général Sirois s’est joint aux Forces armées canadiennes en juin 1982 en tant qu'élève-officier au Collège militaire royal de Saint-Jean, QC. En 1987 il obtint un baccalauréat ès génie civil du Royal Military College de Kingston, ON.

En décembre 1987, après sa période d'entraînement à l'École du génie militaire des Forces canadiennes, à Chilliwack. BC, il est muté au 2e Régiment de génie de combat à Petawawa, ON, où il y occupe plusieurs postes dont celui de commandant de troupe de campagne. Il a été déployé dans les Caraïbes pour deux mois en 1989 suite à l'ouragan HUGO. Il a aussi été impliqué à l'été 1990 à la crise amérindienne à Akwasasne. ON.

Capitaine à l'été 1990, il est muté comme personnel de soutien de la Force régulière au 9e Escadron du génie militaire à Rouyn-Noranda, QC. À l'été 1992, il revient à Petawawa mais au sein de la section du génie de construction de la base. À l'été 1994, il devient commandant du 51e Escadron au 5e Régiment du génie de combat à Valcartier, QC jusqu'à son affectation, six mois plus tard, au quartier général du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

À l'été 1995, promu au grade de major, il est affecté comme officier d'état-major au sein de la Force de la Paix des Nations-Unies à Zagreb, Croatie, et Sarajevo, Bosnie. Il revient au Canada en février 1996 pour prendre la charge du 52e Escadron, et retourne en Bosnie sur Opération ALLIANCE avec l'OTAN. Il revient au Canada en février 1997. Toujours commandant d’escadron, il est déployé à Montréal lors de la crise du verglas. Puis, à l'été 1998, il devient commandant-adjoint de l'unité.

En juillet 2000, après une année d'étude au Collège des Forces canadiennes à Toronto, ON, il est promu lieutenant-colonel et est affecté comme J3 Génie Opérations et Plans au Quartier général des Forces canadiennes à Ottawa, ON. En juin 2002, il devient le 18e commandant du 5e Régiment du génie de combat. Pendant son commandement, il est déployé à Kaboul, Afghanistan, sur Opération ATHENA roto 1 comme Chef d'état-major de l'Élément de commandement national. Au retour, en septembre 2004, muté à Ottawa, il devient le Directeur des infrastructures de la force terrestre au sein de l'état-major de l'Armée de terre.

En juin 2006, sur promotion à colonel, il devient Chef d'état-major du Système de la doctrine et de l'instruction de la Force terrestre à Kingston, jusqu'à sa nomination au Programme de sécurité nationale à l'été 2008 où il complète une maîtrise en Gestion et politique de la sécurité et de la Défense. En juillet 2009, il retourne à Ottawa en tant que Directeur général génie militaire. De façon concomitante à ses fonctions officielles, de mai 2006 à octobre 2009, il remplit aussi les fonctions de Directeur du génie. De juin 2011 à juillet 2013, il commande le 5e Groupe de soutien de secteur à Montréal, QC.

Il est de retour à Ottawa en 2013 en tant que Directeur – Intégration des capacités. En novembre 2013, il est promu brigadier-général et assume les fonctions de Chef de projet de la Transformation de la capacité de gestion du personnel militaire. En janvier 2017, il est promu major-général et assigné à ses fonctions actuelles de Chef d’état-major – Infrastructure et Environnement et Chef - Génie militaire.

Available Files 
AttachmentSize
PDF icon Biography65.74 KB
PDF icon Biographie65.59 KB