M. Louis-Philippe Michaud est nommé chevalier de la Légion d’honneur de France

Louis-Philippe Michaud is the fourth veteran from the left (seated) // M. Louis-Philippe Michaud est le 4e vétéran assis en partant de la gauche
Nicolas Chibaeff attaches the insignia of the Legion of Honour to Mr. Michaud’s lapel // M. Nicolas Chibaeff remet la Légion d’honneur à M. Michaud
Publication Date 
04 May 2016

Le 22 mars 2016 avait lieu la remise de la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur. Il s’agit de la plus haute décoration honorifique française remise pour les mérites éminents, militaires ou civils, rendus à la nation française. La distinction, normalement attribuée seulement aux personnes de nationalité française, est exceptionnellement donnée à des étrangers pour service rendu à la nation. Notamment plusieurs anciens militaires ayant combattu durant la première et deuxième guerre mondiale. La cérémonie s’est déroulée à la maison Paul Triquet ou M. Michaud et quatre autres confrères étaient présent pour recevoir les honneurs. Parmi les dignitaires, M. Claude racine le président de la Légion Royale Canadienne à Québec, M. Jean-Robert Zonda, délégué général du souvenir français au Canada et le LCol Éric Fortin, Commandant du 5e régiment du génie de combat (5 RGC) étaient présent. Un représentant du consulat de France à Québec M. Nicolas Chibaeff a fait la remise au nom du président de la république accompagnée par une garde principalement composé des membres du 5 RGC, afin de faire de ces héros des chevaliers de la Légion d’honneur.

M. Louis-Philippe Michaud est le 4e vétéran assis en partant de la gauche Plus particulièrement, un héros de la Deuxième Guerre mondiale et aussi un vétéran du génie royal canadien s’est vu décorer par cet honneur. Louis-Philippe Michaud né le 1er mai 1918, cinquième d’une famille de onze enfants s’enrôle en 1942. Il passera deux mois à se préparer avant de rejoindre le 3e bataillon du Corps du génie royal canadien à Petawawa. Cette même année, il partira pour l’Angleterre. Pendant deux ans, il participera à une multitude de constructions d’ouvrage militaire. En juin 1944, il débarque sur les berges de la Normandie pour ensuite participer à la campagne de libération de la France, de la Belgique ainsi que des Pays-Bas. De pont en pont, M. Michaud facilitera l’avance des troupes jusqu’à la capitulation allemande. Ce ne sera qu’en 1946 après avoir aidé à la remise aux propriétaires des châteaux et autre bâtiment occupé par les militaires qu’il retournera au Canada. À son retour, il marie Mme Jacqueline Harisson et eut trois enfants. En plus de ses décorations militaires, M. Michaud s’est vu décerner un certificat d’appréciation pour service rendu durant la campagne Nord-Ouest Europe par le Field-Marshall Montgomery commandant du 21e Groupe armé.