Les poupées Izzy pour les réfugiés syriens

Shirley O’Connell is appealing to the knitting community to help make crocheted Izzy Dolls for refugee children when they arrive in Canada // Shirley O’Connell fait appel à la communauté du tricot pour fabriquer des poupées Izzy à l’intention des enfants réfugiés arrivant au Canada - Photo: Jean Levac / Ottawa Citizen
Izzy dolls were inspired by and named for MCpl Mark Isfeld of 1 Combat Engineer Regiment who was killed while removing landmines in Croatia // Les poupées Izzy ont été inspirées par le Cplc Mark Isfeld, du 1er Régiment du génie de combat, qui a été tué alors qu’il enlevait des mines terrestres en Croatie - Jean Levac / Ottawa Citizen
A Canadian soldier gives an Izzy doll to girls in Afghanistan // Une soldat canadienne donne une poupée Izzy à des filles en Afghanistan.
200 Izzy dolls ready to be given out // 200 poupées Izzy prêtes à être données - Jean Levac / Ottawa Citizen
Publication Date 
18 May 2016

Par Paula McCooey, Ottawa Citizen Publié le 17 novembre 2015

Pour avoir de l’information sur le projet des poupées Izzy et voir une vidéo, veuillez aller au site: https://cmea-agmc.ca/fr/lhistoire-des-poupees-izzy.

Jusqu'à présent, ces poupées Izzy ont été livrés dans le monde entier pour donner un peu de joie aux enfants qui, sans aucune faute de leur part, ont fini dans une situation misérable causé par la guerre ou des catastrophes naturelles majeures. Dans la dernière décennie, plus de 80,000 poupées Izzy ont été livrés.

Au début de Décembre 2015, des milliers d'enfants de circonstances similaires arriveront au Canada dans le cadre du projet syrien des réfugiés. Beaucoup de ces enfants ont enduré une longue période dans les camps de réfugiés et auront peu de biens autres que les vêtements sur le dos et ce qui peut être transporté dans une valise ou un sac.

Leur réception au Canada sera très traumatisant pour eux et il est prévu d'aider le plus grand nombre peut être aidé par la mise à disposition d'une poupée Izzy. L'article suivant du Ottawa Citizen fournit des informations récentes.

Les Forces armées canadiennes espèrent recruter des bénévoles adeptes d’une activité bien particulière : le tricot.

Vous avez bien lu. Elles veulent que vous aidiez à tricoter notre cadeau de paix national, la poupée Izzy. Au fil des vingt dernières années, les militaires et les professionnels de la santé canadiens ont distribué plus de 1,3 million des petits jouets à des enfants habitant des pays ravagés par la guerre et des régions touchées par des catastrophes naturelles. Récemment, la GRC a emporté 800 poupées Izzy en Haïti.

Shirley O’Connell, une organisatrice locale, explique que ces poupées aident à faire sourire les enfants lors de périodes difficiles et qu’elle fait donc appel au public pour en faire parvenir aux milliers d’enfants réfugiés syriens qui devraient se réinstaller au Canada d’ici la fin de l’année.

« J’espère que l’attention permettra à beaucoup plus d’adeptes du tricot de prendre conscience que ces enfants innocents arrivent dans notre pays après avoir été renvoyés d’un endroit à un autre et que ces petites poupées les réconfortent », explique Mme O’Connell, une veuve de la GRC neuf fois grand-mère qui travaille avec l’aide de groupes confessionnels et de l’International Community for the Relief of Suffering and Starvation (ICROSS Canada). Shirley O’Connell fait appel à la communauté du tricot pour fabriquer des poupées Izzy (www.izzydoll.ca) à l’intention des enfants réfugiés arrivant au Canada. Jean Levac / Ottawa Citizen

Les poupées, qui ne peuvent pas être achetées ou vendues à profit, ont été inspirées par le caporal-chef Mark Isfeld, du 1er Régiment du génie de combat, qui a participé à des missions de maintien de la paix au Koweït et en Croatie au début des années 1990. Elles ont même été nommées d’après lui. Pendant ses missions, il a souvent rencontré des enfants qui n’avaient pas de jouets ou d’effets personnels, alors sa mère, Carol Isfeld, a tricoté de petites poupées en laine qu’il pouvait distribuer aux enfants qu’il rencontrait.

Le Cplc Isfeld a été tué en Croatie en 1994 alors qu’il enlevait des mines terrestres, et sa mère est décédée depuis. Mais l’héritage des poupées Izzy est toujours présent.

En mission à Kaboul, en Afghanistan, le Cpl James Oakley, sapeur de combat, était habitué à réaliser des tâches dangereuses, mais, quelques jours avant Noël, son équipe était chargée d’aller dans un village local et de distribuer des poupées Izzy aux enfants.

« Au début, les enfants étaient nerveux et n’osaient pas s’approcher de nous alors que nous entrions dans leur village, mais quand ils ont vu les poupées qui dépassaient des boîtes que nous transportions, ils se sont pratiquement rués sur nous en tendant la main et en criant "Monsieur, monsieur!" », a expliqué le Cpl Oakley dans un témoignage. « Avant que je puisse me rendre compte de ce qui se passait, la boîte était vide et il y avait des dizaines de petits visages souriants autour de nous avec leur nouveau trésor. »

Les poupées, qui viennent en version « garçon » (avec le béret bleu casques bleus de l’ONU) ou « fille » (avec des tresses et un chapeau mou) doivent mesurer environ six pouces et être assez légères pour permettre aux militaires de les transporter dans leurs poches. Le site Web (www.izzydoll.ca/) contient un modèle que les bénévoles peuvent suivre, mais ils peuvent également créer leur propre version. Généralement, elles sont faites de vieille laine ou de laine donnée et prennent environ trois heures à faire.

Madame O’Connell, qui a elle-même tricoté plusieurs poupées, dit que le geste peut créer une émotion « extraordinaire » car on sait qu’il aura des répercussions. Les poupées Izzy ont été inspirées par le Cplc Mark Isfeld, du 1er Régiment du génie de combat, qui a été tué alors qu’il enlevait des mines terrestres en Croatie. Jean Levac / Ottawa Citizen Une militaire canadienne donne une poupée Izzy à des filles en Afghanistan.

« La personne qui tricote la poupée est importante, car selon moi, ça en dit long sur les Canadiennes. Ça indique que nous nous préoccupons des enfants dans le monde, ainsi que des militaires et des professionnels de la santé. Quand ils reçoivent les poupées, ils ont toujours un beau sourire, et quand vous les tricotez, vous savez que tout cet amour est envoyé à tous les enfants du monde par le Canada. »

Des instructions pour la création des poupées sont disponibles en ligne à www.izzydoll.ca/dolll/dolll. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les modèles ou la distribution des poupées, vous pouvez communiquer avec Mme O’Connell à soconn37@gmail.com ou au 613-267-3145.