Le 5 RGC en entraînement hivernal

Members from 51e squadron of 5 CER are drilling a hole through the ice layer that formed over Lake Hayes in order to install water pumps.
Trench Digging
Pumping water
Publication Date 
13 Feb 2017

Le 3 février 2017, des membres du 5 RGC, 35 RGC et 34 RGC se sont déployés dans les secteurs d'entraînement de Valcartier pour participer à l’exercice SAPEUR BLANC 2017. Pendant cet exercice, dont la phase principale d’entraînement s’étalait du 3 au 9 février 2017, les troupes ont réalisé de l’entraînement varié, qui se divisait en deux volets, soit la partie technique et la partie tactique. Le volet tactique avait pour but le développement et le maintien des compétences de base du soldat pour survivre et opérer en territoire austère. Le volet technique incluait des tâches reliées au génie militaire et pouvant autant servir en contexte de guerre conventionnelle qu’en contexte d’aide humanitaire en sol canadien ou étranger. Pour promouvoir l’esprit d’équipe et le dépassement de soi, l’entraînement s’est fait dans le cadre d’une compétition au niveau de section.

Pour la durée de l’exercice, les troupes ont dormi dans des caches situés dans les secteurs d’entraînement. Le jour, différents plateaux d’entraînement étaient utilisés pour pratiquer les différentes habiletés requises par les sapeurs. La liste de capacités entraînées sur l’exercice est longue : construction d’un pont de glace; démolitions variées; plongée sous glace; production d’eau potable; assemblage d’un pont piétonnier; utilisation d’outils hydrauliques; habilités de tirs d’armes légères et antichar; construction d’une machine improvisée; patrouilles de longue durée; construction et rénovations de bâtiments; utilisation d’équipements lourds; fouilles de sites et bâtiments piégés; production de bois d’oeuvre pour construction; neutralisation d’engins explosifs; géomatique; établissement de campement; commandement et contrôle; support logistique et maintenance. La présence de réservistes, au côté des membres réguliers, a permis un échange d’expertise bénéficiant à tous les participants. De plus, l’entraînement conjoint a permis aux unités de réserve et de la force régulières de renforcer leur interopérabilité en développant une meilleure compréhension mutuelle de leurs organisations réciproques.

Enfin, plusieurs visites ont eu lieu pendant l’exercice. Une délégation du Consulat général des États-Unis à Québec est notamment venue visiter les troupes et en apprendre davantage sur le génie militaire. Une équipe de journaliste, de la chaîne de nouvelle TVA, est également venue faire un reportage sur place.

L’exercice a été un succès pour le régiment. Les troupes ont atteint les normes d’aptitude au Combat qui leur étaient demandées et sont prêtes à faire face à des missions de toutes sortes, au Canada ou à l’étranger.

CHIMO!