Le 4 RAG apte au déploiement à la suite de l’Ex NIHILO SAPPER

Des membres du 4 RAG, de Gagetown, poussent le pont ACROW qui enjambe la rivière Tetagouche, à l’extérieur de Bathurst, au N. B., durant l’Ex NIHILO SAPPER 16. Photo : Adj Jerry Kean
Des plongeurs-démineurs de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) et des membres du 4 RAG effectuent des recherches dans les eaux du port de Belledune, au N. B., durant l’Ex NIHILO SAPPER 16. Photo : Adj Jerry Kean
Publication Date 
23 Feb 2017

Le récent exercice NIHILO SAPPER, conçu pour permettre aux ingénieurs militaires à pratiquer leurs habiletés, a été mené dans le nord du Nouveau-Brunswick, sur une période de 20 jours. L’exercice a établi un nouveau précédent pour le 4e Régiment d’appui du génie (4 RAG), alors que les militaires ont accompli des exploits de génie complexes, ont élargi leurs capacités opérationnelles interarmées et ont resserré leurs relations avec les collectivités dans cette région.

Pour la première fois dans l’histoire de l’exercice NIHILO SAPPER, l’unité entière composée de 450 personnes a quitté le champ de tir et le secteur d’entraînement de la Base de soutien de la 5e Division du Canada (BS 5 Div C) Gagetown pour se rendre à Bathurst, où elle a établi un camp pour 500 personnes et réalisé trois importantes tâches de construction à l’appui d’initiatives communautaires, avant de rentrer au bercail.

« La région de la baie des Chaleurs est un endroit idéal où éprouver nos capacités d’activation dans le théâtre, explique le lieutenant-colonel Chris Cotton, commandant du 4 RAG. La région se trouve à une distance considérable de notre base d’attache à Gagetown; elle nous a fourni un accès facile à un aéroport, à un port de mer et à un chemin de fer, et surtout, nous avons été en mesure de partir en laissant comme legs quelques projets commémoratifs pour la communauté. »

Après avoir construit le camp, l’unité a entamé trois importants projets de construction : un pont de 45 mètres destiné aux véhicules hors route enjambant la rivière Tetagouche; le déboisement d’un sentier de plus de trois kilomètres, et la rénovation majeure d’un club de motoneige local.

Outre ces initiatives axées sur la communauté, le 4 RAG, unité du génie de combat dont le niveau de disponibilité opérationnelle est le plus élevé dans l’Armée canadienne, a mené un entraînement sur les explosifs et les munitions, de même qu’un entraînement interarmées en collaboration avec des unités de la Marine royale canadienne (MRC) et de l’Aviation royale canadienne (ARC).

Des plongeurs de combat du 4 RAG et des plongeurs d’inspection portuaire de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) ont mené un entraînement interarmées dans les voies navigables près du port de Belledune, afin de sécuriser les installations portuaires. Une fois le port jugé sécuritaire, le NCSM Summerside est arrivé transportant un chargement simulé de fournitures et de matériel aux fins des opérations d’activation dans le théâtre.