Le 35 RGC Construit un pont le glace sur le lac Hayes

Cpl David Houde builds a lean-to during the winter warfare course conducted at Lake Hayes //  Le cpl David Houde construit un appentis lors du cours de guerre hivernale qui s’est déroulé au Lac Hayes.  Le cpl David Houde construit un appentis lors du cours de guerre hivernale qui s’est déroulé au Lac Hayes.     (Photo: Lt Isabelle Provost)
Engineers perform a helicopter insertion on Lake Hayes during Ex DÉMINEUR POLAIRE.  // Les ingénieurs effectuent une insertion en hélicoptère sur le Lac Hayes lors de l’ex DÉMINEUR POLAIRE.  (Photo: Lt Isabelle Provost)
An MSVS crosses the ice bridge built on Lake Hayes during Ex DÉMINEUR POLAIRE.  // Un MSVS traverse la piste de glace préparée sur le Lac Hayes lors de l’ex DÉMINEUR POLAIRE.  (Photo: Lt Isabelle Provost)
Spr Maxime Thibault floods the ice to increase the load-bearing capacity of the bridge and allow vehicles to cross. // Le Sapeur Maxime Thibault arrose la glace pour augmenter la capacité portante du pont et permettre la traverse de véhicules.  (Photo: Lt Isabelle Provost)
Aerial view of the ice bridge created by 35 CER engineers. // Une vue aérienne du pont de glace créé par les ingénieurs du 35 RGC.  (Photo: Maj Simon Germain)
Publication Date 
22 Mar 2016

Par Maj Simon Germain, Cmdt 10e Esc et Lt Isabelle Provost, RAPU, 35 RGC

Une soixantaine d’ingénieurs du 35e Régiment du génie de combat ont participé à l’exercice DÉMINEUR POLAIRE au Lac Hayes sur la Base militaire de Valcartier du 16 au 31 janvier dernier.

Cet exercice consistait à construire deux ponts de glace sur le Lac Hayes afin d’ouvrir une voie de franchissement pour le passage de véhicules d’un poids net d’environ 15 tonnes. Dans toutes les opérations de pontage sur glace, la planification est la clé. En effet, à partir du 16 janvier, les sapeurs du 10e Escadron ont commencé à déneiger et arroser la glace afin d’obtenir l’épaisseur requise pour permettre le passage sécuritaire d’un MSVS sur le lac. Ces efforts ont porté fruit, puisque la glace a pu épaissir d’environ 10 pouces en deux semaines malgré le temps plus chaud qui s’était présenté lors des derniers jours et qui avait grandement limité la capacité d’arrosage du pont.

L’an dernier, le 35 RGC avait tenu un exercice similaire sur le Lac Rond pour une période de deux jours. Cette année, le Régiment a voulu accroître le niveau de difficulté en construisant des pistes plus larges, plus longues et plus épaisses. Les sapeurs du 35 RGC ont utilisé pour la première fois les pompes « Big Ice », équipement couramment utilisé dans les régions nordiques pour les routes de glace et dont la Branche du Génie militaire Canadien met actuellement à l’essai. La simplicité d’utilisation est impressionnante et son débit énorme de 120 000L/h en fait un outil très apprécié des sapeurs.

En plus des ponts de glace, les sapeurs ont également dû faire preuve d’ingéniosité en créant une rampe pour permettre le passage de véhicules et pour contrer une des approches du pont qui était marécageuse à l’aide de billots de bois affectueusement surnommée Corduroy. Cette dernière a pu être utilisée à la suite d’un arrosage généreux et lorsque la surface fut suffisamment gelée compacte et résistante.

L’exercice DÉMINEUR POLAIRE se voulait également être un exercice confirmatoire pour compléter le cours de guerre hivernale qui s’est déroulé sur une période de trois fins de semaines. Le cours de guerre hivernale consistait à familiariser les candidats sur des connaissances et des techniques de base pour survivre et combattre dans un climat arctique. Après avoir suivi les étapes d’apprentissage théoriques et pratiques, le cours s’est terminé par la construction d’abris improvisés.