14 Construction Engineering Squadron Deploys

14 AES Hangar

La 14e Escadrille du génie de l’air de Lunenberg a été établie en 1994 comme unité du génie de construction à capacité totale déployable composée de membres de la Force de réserve. À l’époque, on a trouvé des moyens de créer plusieurs escadrilles du génie de l’air dont le vaste soutien a profité de la collaboration de la communauté locale. La 14e Escadrille du génie de l’air (maintenant connue sous le nom de 14e Escadron du génie de construction) a été établie en 1997 pour fournir du commandement et du contrôle après la formation de telles escadrilles.

Le recrutement, l’entraînement et le déploiement de membres du génie de construction ou du génie de l’air de la Force de réserve peuvent représenter un grand défi, que ce soit pour ce qui est d’élaborer l’ensemble des compétences techniques et le travail d’équipe requis, ou pour ce le défi additionnel de trouver le temps d’être déployé en plus des exigences d’un emploi principal.

Toutefois, dans l’année suivant la première mise sur pied, un compagnon plombier de la Force de réserve servait sur le plateau du Golan. Depuis, des membres ont servi dans le cadre de la plupart des déploiements importants, aux plans national et international.

La 14 EGC était reconnue comme étant une unité qui pouvait déployer du personnel rapidement. Cela s’expliquait par son programme d’instruction où tous les membres s’entraînaient constamment pour demeurer à jour pour toutes les compétences techniques et militaires requises pour déployer à court préavis. La réussite de cette posture de disponibilité opérationnelle a été remarquée durant l’opération GUARANTOR (1998-1999), lorsque le 14 EGC a été en mesure de déployer 12 membres en Macédoine avec un préavis de sept jours. De plus petites missions comme celles de la station FC Alert, les visites d’aide technique (VAT), les projets d’ambassade, les projets de la Garde nationale aérienne et l’appui à diverses escadres étaient habituelles, mais le premier déploiement d’un vol était au camp Mirage durant l’opération APOLLO en 2002. Il s’agissait du premier déploiement d’une escadrille de la Réserve, non seulement pour l’escadron, mais pour le Canada, depuis la Deuxième Guerre mondiale.

La 14 EGC a déployé une escadrille composite de matériel lourd de la Force de réserve en Afghanistan dans le cadre d’une VAT de cinq mois (octobre 2006 à mars 2007). Cette VAT comprenait 17 membres de la 14 EGC et avait été organisée, entraînée, équipée et déployée en 56 jours. Les membres ont construit un centre de récréation et de bien-être à Kandahar, appelé « Maison du Canada » qui a joué un rôle important dans la vie hors du travail des militaires des Forces canadiennes déployés en Afghanistan. Le travail terminé était considéré comme « exceptionnel » par la Force aérienne et l’escadron a reçu le trophée Patton-Cunnington du génie de l’air en 2007 pour « avoir réalisé un projet de grande envergure ». En 2010, l’escadron a aussi reçu la Mention élogieuse du Commandant de la Force expéditionnaire du Canada pour son travail. La mention précisait que l’unité « ...avait surmonté des défis importants pour réaliser de nombreux projets d’infrastructure critique… » et que chaque membre de l’unité « avait fait preuve de dévouement et d’efforts sans relâche ».

Le travail effectué par les nouveaux escadrons du génie de construction démontre que le concept voulant qu’une unité du génie de construction à capacité totale déployable composée de membres de la Force de réserve peut contribuer de façon importante aux capacités opérationnelles de la force aérienne.