Le 4 RAG déploie une troupe en Lettonie à l’appui de l’Op REASSURANCE

Composite troop from 4 ESR
Composite troop from 4 ESR
Composite troop from 4 ESR
Composite troop from 4 ESR
Publication Date 
15 Mar 2018

Par le Cplc Jacob Bradley

Du 25 sept. 2017 au 20 oct. 2017, une troupe mixte de technicien du 38e Régiment du génie de combat, d’opérateurs d’équipement lourd et de techniciens en construction se sont déployés du 4e Régiment d’appui du génie (4 RAG) au Camp Ᾱdaži, en Lettonie à l’appui de l’Op REASSURANCE et du groupement tactique (GT) de la présence avancée renforcée (PAR) de l’OTAN. Le QG Esc était constitué du maj Heather Reibin (CMR 23234) et son sergent-major d’escadron (SME), l’adjum Keith Comerford, tandis que la troupe était dirigée par le capt Ryan Perry (CMR 26013) et l’adj Tp, soit l’adj Craig Watts. Leur mission consistait à regrouper de multiples camps temporaires déménageables (CTD) en un lieu centralisé capable de desservir 500 personnes pour les opérations de la relève sur place (RSP). Le GT PAR de l’OTAN est un effort multinational visant à renforcer la défense collective de l’OTAN et la puissance de la solidarité alliée en Europe de l’Est.

Le CTD est un ensemble d’équipements modulaires WeatherHaven, comme des tentes, des douches et des génératrices qui permettent d’offrir aux militaires des logements et des salles d’eau, de l’eau courante, de l’éclairage, l’électricité et du chauffage. Pour rendre un CTD opérationnel, cela exige un certain nombre de professionnels propres aux FAC, notamment des sapeurs de combat, des techniciens en construction, des techniciens en distribution électrique, des techniciens en groupes électrogènes, des techniciens en plomberie et chauffage, ainsi que des techniques en réfrigération et en systèmes mécaniques. Les ingénieurs disposaient aussi de divers types d’équipement, notamment un camion à chargement frontal, une rétrocaveuse et un chariot élévateur. À quelques occasions, du soutien multinational a été requis pour installer et déménager certaines composantes du camp à l’endroit voulu. En raison du temps froid peu clément, le CTD a aussi été hivérisé par l’ajout de planchers de bois isolés.

Les ingénieurs ont aussi effectué des tâches simultanées, dont la préparation de l’équipement excédentaire du CTD pour son redéploiement, et les opérateurs d’équipement lourds ont apporté des améliorations à l’infrastructure de camp en construisant de multiples plateformes de gravier sur lesquelles on a érigé les abris du STM¹. Pour construire les plateformes, il a fallu arpenter le sol existant, et le compacter convenablement. On a fait venir des matériaux achetés localement pour lever et niveler chaque plateforme. Les abris ont permis aux FAC de continuer de fournir des services médicaux aux militaires déployés pendant les mois d’hiver.​.

Preuve de leur motivation et de leur éthique professionnelle, les sapeurs² ont pu avoir un effet considérable sur l’infrastructure canadienne au Camp Ᾱdaži. Le 4 RAG continue de s’avérer précieux pour le Corps du génie lorsqu’il s’agit de soutenir et de maintenir en puissance les opérations des FAC sur le champ de bataille moderne.​.

CHIMO!

Notes:

  1. Le système de tentes modulaires (STM) est l’un des abris tactiques offrant le meilleur rendement thermique et les plus robustes au monde. Cette capacité est offerte dans une variété de dimensions, et elle sert pour un certain nombre d’applications en campagne. Le STM est particulièrement populaire chez les forces militaires en raison de la souplesse du concept permettant de former des complexes plus vastes, comme des centres des opérations et des installations médicales. http://www.weatherhaven.com 
  2. Le terme « sapeur » est associé aux ingénieurs depuis de nombreuses générations. L’origine de ce terme remonte au mot français « sape », qui signifie de miner (détruire par la base) et au mot « sape » en moyen français, qui signifie « pioche » ou « bêche ». Le dictionnaire Robert définit la « sape » comme une tranchée d’approche pour atteindre un obstacle ennemi ou une fosse creusée au pied d’un mur, sous un bâtiment pour le faire écrouler. Coutumes et traditions du GMC