Des sapeurs canadiens et américains collaborent pendant l’Exercise VAUBAN’S REVENGE

22-Bay Double-Storey MGB Across the Battle River // PM à deux étages et 22 segments en construction sur la rivière Battle
Building a 12-Bay DS MGB on a Restricted Site  // Placement d’un PM à deux étages et douze segments dans un site restreint
Canadian and American Sappers Building Log Obstacles // Placement d’obstacles de billots par des sapeurs canadiens et américains
12 Field Squadron Vehicles Marshalled at the End of the Exercise // Vehicules du 12e Escadron de campagne rassemblés à la fin de l’exercice
Publication Date 
27 Feb 2015

Par le Lt Kyung Sun Choi, commandant de la 3e Troupe, 12e Escadron de campagne

Le 1er Régiment du génie de combat (1 RGC) a mené l’exercice Vauban’s Revenge dans le secteur d’entraînement de la Base des Forces canadiennes Wainwright du 14 au 28 octobre 2014. L’exercice se concentrait principalement sur les tâches de mobilité et de contre-mobilité de niveau de section et de troupe menées par des escadrons de campagne, mais il a également donné l’occasion au Régiment de renforcer ses liens avec la US Army en accueillant un peloton de sapeurs américains pour la première moitié de l’exercice. Une réorganisation du 12e Escadron de campagne a été effectuée au début de l’exercice pour veiller à ce que chaque troupe et peloton en faisant partie contiennent des escouades américaines et des sections canadiennes. Cela a augmenté la valeur éducative de l’échange en permettant aux sapeurs des deux pays de collaborer étroitement tout au long de l’exercice.

L’exercice Vauban’s Revenge a commencé par le déploiement, tard dans la nuit, du 12e Escadron de campagne à Wainwright. À son arrivée, l’Escadron a été déployé en leager pour planifier et préparer plusieurs tâches de pontage grâce au 2 RGC/à la 4e Division du Canada, qui nous ont permis de garder leur pont moyen (PM) à Wainwright après leur redéploiement de l’Ex Maple Resolve 2014, ainsi qu’à l’emplacement d’une destruction réservée d’un pont. Malgré leur manque d’expérience en matière de pontage, les sapeurs américains ont participé activement à la construction d’un PM de 31,1 mètres (MLC 70 à douze segments) sur un site très restreint et à la construction d’un PM de 49,4 mètres (MLC 20 à 22 segments) dans un endroit qui s’est avéré tout aussi difficile. Le peloton américain s’est également montré parfaitement prêt à apprendre et à mettre en oeuvre la doctrine canadienne pour les tâches de destruction réservée. L’Escadron a grandement amélioré ses compétences en matière de pontage pendant cette phase de l’exercice, et les troupes ont effectué des tâches de suivi du pontage comme l’utilisation de la poutre porte-galets du sommier et le démantèlement de la rive éloignée du PM.

Une fois le pont décapé, l’Escadron est passé au côté Est de la zone d’entraînement de Wainwright pour se concentrer sur les tâches de contre-mobilité. Les troupes ont placé des réseaux de concertina, des obstacles de billots, des champs de mines tactiques, des groupes de cratères et des obstacles de barbelés. Cette phase a présenté une occasion extraordinaire pour les sapeurs des deux pays d’apprendre comment leurs homologues placent les divers types d’obstacles. Ils ont ensuite franchi, par des moyens mécaniques et explosifs, les obstacles qui avaient été placés. Les Américains ont, entre autres, pu enseigner aux sapeurs canadiens leur méthode de préparation de blocs d’explosif C4.

L’exercice Vauban’s Revenge a mis en lumière l’importance continue de la procédure de combat à tous les niveaux. De nombreuses leçons ont été retenues en raison du rythme impitoyable des tâches du 12e Escadron de campagne pendant l’exercice, qui a forcé les troupes à aller de l’avant malgré le manque de sommeil. De nombreux points d’amélioration et de maintien en puissance ont été cernés pendant l’exercice Vauban’s Revenge, ce qui a permis au 12e Escadron de campagne de créer une solide fondation de connaissances et d’expérience en génie qui lui permettra d’être mieux placé pour l’instruction à disponibilité opérationnelle élevée qui se déroulera l’été prochain au sein de la force opérationnelle 1-16.