De la conception à la destruction

66 mm LAW
84 mm Carl Gustav (SRAAW-M)
Publication Date 
18 Mar 2015

Par: MWO Neadow (1 ESU Trg MWO)

Un grand nombre d’entre vous qui connaissez la 1re Unité d’appui du génie (1 UAG) ou en avez entendu parler, pourraient croire que ses membres passent leur temps devant un écran d’ordinateur à concevoir, à gérer des projets et superviser la construction de camps. Il est vrai que vous n’avez pas tout à fait tort. Il s’agit bien des génies des Forces armées canadiennes tenus d’accomplir ces tâches.

Cependant, c’est loin d’être tout ce qu’ils font. En fait, afin de superviser leur travail, comme celui qu’ils accomplissent pour la souveraineté du Canada, s’assurant que la Station des Forces canadiennes (SFC) Alert demeure entièrement fonctionnelle, concevant et effectuant des projets en plus de concevoir et construire pratiquement tous les importants camps où vous avez eu le plaisir d’être hébergé, ils doivent sortir de leur zone de confort. Je vous le dit!

Pour cette unité, cela signifie qu’ils doivent demeurer à jour en matière de maniement d’arme, de CBRN et de navigation. Au cours de la dernière année, l’unité a suivi un calendrier d’instruction rigoureux. Ses membres ont suivi un entraînement sur le fusil de calibre 12, l’arme privilégiée dans le Nord canadien. « On ne sait jamais quand un ours polaire irritable viendra interrompre notre travail ». S’ils sont envoyés en terres étrangères, ils doivent tous avoir une excellente maîtrise des armes.

Vous pourriez être portés à croire que les membres de l’unité ne s’entraînent qu’avec leurs armes personnelles. Eh! bien c’est loin d’être le cas. En fait, durant la 1re semaine de décembre 2014 (du 1er au 4 décembre 2014) les membres de l’unité voulaient s’assurer de bien connaître les capacités de destruction des armes antiblindés. Ils se sont donc rendus à Petawawa pour effectuer un entraînement au tir réel avec l’arme antiblindé de courte portée (légère) (AABCP-L) et l’arme antiblindé de courte portée (moyenne) (AABCP-M). Pour ceux qui ne connaissent pas ces termes, il s’agit d’une roquette antichar explosive M72 de 66 mm et d’un Carl Gustov 84 mm.

Les troupes se sont éclatées et les cibles n’ont eu aucune chance. Provenant du RCR et ayant eu le plaisir de servir au sein de cette unité, compte tenu du fait que la 1 UAG se compose de divers GPM du génie construction et soutien de tous les éléments (Terre, Mer et Air), qui aurait cru que ces hommes et ces femmes pouvaient vraiment tirer.

Un des meilleurs moments aura été lorsqu’un des membres de la Marine qui n’avait jamais vu ou manié ce type d’armes a réussi à atteindre l’anneau de tourelle de la cible du premier coup. « Je n’aurais jamais pu faire ça. » Même certains des anciens de l’Armée se rappellent leurs exercices de maniement d’arme. Génial! Pour ce qui est des gars de la Force aérienne, il est évident qu’ils ne laisseraient pas ces amateurs de l’Armée ou de la Marine avoir le dessus. Ils se sont acharnés sur les cibles eux aussi.

Alors pour ceux qui croient que les membres de la 1 UAG passent leur temps derrière un bureau à concevoir de l’équipement, rassurez-vous, on sait aussi comment épater la galerie.