Désignation d’un lac du Manitoba En l’honneur du Lt-Col Coulson Norman Mitchell, V.C., MC, RCE

Norman Mitchell Lake Map
Lt-Col Coulson Norman Mitchell, VC, MC, RCE
Publication Date 
26 Nov 2013

Désignation d’un lac du Manitoba En l’honneur du Lt-Col Coulson Norman Mitchell, V.C., MC, RCE La province du Manitoba a un programme d’appellation géographique actif pour honorer ses militaires. À date, quelque 4 200 lacs, îles, baies et autres entités géographiques porte une désignation. Le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, a récemment annoncé que quatre Manitobains récipiendaires de la Croix de Victoria verront un lac nommé en leur honneur. Grâce à cette annonce, le gouvernement provincial aura nommé des entités géographiques d’après les quatre récipiendaires manitobains de la Croix de Victoria.

Les quatre hommes qui ont reçu la plus haute décoration pour bravoure du Commonwealth étaient en service lors des deux guerres mondiales. Le lac Coulson Mitchell, nommé d’après le Lt-Col Coulson Norman Mitchell, V.C., MC, RCE, se trouve à quelque 100 kilomètres à l’est de Thompson. A la demande de la famille, le nom du lac sera modifié pour le lac Norman Mitchell afin de refléter que le Lt-Col Mitchell était communément référer au prénom Norman.

Le Lt-Col Coulson Norman Mitchell est né à Winnipeg le 11 décembre 1889 et a servi au sein des ingénieurs du Canada et du Corps royal du génie canadien. Il est le seul ingénieur militaire canadien à avoir reçu la Croix de Victoria. Comme capitaine du 4e Bataillon de génie du Canada au cours de la Première Guerre mondiale, au cours de la nuit du 8 au 9 octobre 1918 au cours de l’attaque canadienne au nord de Cambrai, il a été honoré pour avoir mené un groupe de génie qui a désamorcé et enlevé des explosifs sur le pont principal du canal de l’Escaut Canal en présence de l’ennemi et sous ses tirs.<.p> Citation de la Croix de Victoria :

« Pour un acte de bravoure remarquable et pour son zèle, dans la nuit du 8 au 9 octobre 1918, au canal de l’Escaut, au nord-est de Cambrai. Le Capitaine Mitchell commande un petit détachement qui devance la première vague de soldats d’infanterie afin d’examiner les ponts se trouvant sur la ligne d’approche et, dans la mesure du possible, d’empêcher leur démolition. En arrivant au canal, il constate que le pont a déjà été détruit à l’explosif. Sous des tirs nourris, il traverse jusqu’au pont suivant, où il coupe un certain nombre de fils de détonateurs. Puis, dans l’obscurité la plus complète, sans connaître la position ou le nombre des ennemis qui se trouvent de l’autre côté, il s’élance pour traverser le pont qui enjambe le canal. Il constate que ce pont est lourdement chargé d’explosifs en vue de sa démolition. Pendant que le Capt Mitchell, aidé de son sous-officier, coupe les fils reliés aux charges, l’ennemi se précipite vers le pont pour essayer de le faire exploser. Sans tarder, il court rejoindre son guetteur, qui est blessé; il tue trois ennemis, en fait 12 autres prisonniers et défend la tête de pont jusqu’à l’arrivée des renforts. Puis, sous un feu nourri, il continue de couper les fils et d’enlever les charges explosives qui, comme il le sait très bien, peuvent sauter à tout moment. C’est grâce à sa bravoure et à sa détermination que cet important pont a été sauvé de la destruction. »

Le Lt-Col Mitchell est décédé le 17 novembre 1978. Cet élément commémoratif se joint aux autres qui l’honorent. Le bâtiment principal de l’École du génie militaire des Forces canadiennes de la BFC Gagetown porte son nom.

La communauté des logements familiaux de la BFC Chilliwack est aussi nommée en son honneur : « MITCHELL GARDENS ». Une plaque lui a été dédiée le 12 octobre 1973 pour souligner sa bravoure comme militaire au service du Canada au cours des deux guerres mondiales ainsi que ses contributions au Camp Chilliwack de 1944 à 1948. Un panneau du cénotaphe et du parc commémoratifs des sapeurs souligne aussi son leadership et sa vision personnelle.

Pour plus d’information sur les monuments commémoratifs du Génie militaire canadien, veuillez consulter l'annexe A du chapitre 4 - Monuments du GMC (en anglais seulement).