CWO/Adjuc Marc Paquette

    • CWO/Adjuc Marc Paquette

    Après plus de 36 ans de bons et loyaux services au sein des Forces armées canadiennes (FAC) et la Branche du Génie militaire canadien et le service des incendies de la Défense nationale, le Adjudant-chef Marc Paquette, CD (veuillez voir la bio ci-jointe), prendra sa retraite le 27 oct 2016.  Une cérémonie de départ dans la dignité aura lieu au Mess des Adj & Sgts de la base de Borden, On, le 02 sept 2016.  Les participants sont priés d'informer le BPR de leur participation prévue APTL 18 août 2016.  Les anecdotes ou souhaits de retraite peuvent être envoyés au BPR par courriel.

    BPR : Adj Shaun Fretter; ou par téléphone au 705-424-1200, ext 7314

    L’adjudant-chef Marc Paquette est né à Saint-Lambert, au Québec. Il s’est enrôlé dans les Forces canadiennes comme réserviste au sein du Régiment de Maisonneuve, à Montréal, le 25 juin 1980. Il fait l’objet d’un reclassement obligatoire dans la Force régulière en tant que fantassin, en février 1981. Après sa formation de base à Saint-Jeansur-Richelieu, au Québec, et sa formation de métier à Valcartier, il est muté au sein du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment (3 R22eR). À l’été de 1982, il est muté à la BFC Lahr, en Allemagne, au sein du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment (1 R22eR) et promu au grade de caporal après avoir terminé sa formation de technicien de niveau de qualification cinq. En 1988, il est promu au grade de caporal-chef.

    En mai 1990, l’adjudant-chef Paquette est reclassé dans le groupe professionnel de pompier et envoyé à la BFC Borden pour suivre le cours de pompiers NQ3. En août 1991, à la fin de son cours de métier, il est muté à la BFC Ottawa. En septembre 1994, il suit le cours de pompiers NQ5, puis est muté au bureau du Directeur – Services des incendies (Forces canadiennes) où il travaille de 1995 à 1997. Durant cette période, il contribue à la création du premier Système informatisé de déclaration des incendies (COFIRES). Il est ensuite affecté à titre de pompier de navire à bord du NCSM Montréal, puis à l’obtention de sa promotion au grade de caporal-chef en 1998, il est affecté à bord du NCSM St. John’s en tant que commandant adjoint de la Section des pompiers.

    En 2000, l’adjudant-chef Paquette est muté à la 8e Escadre Trenton en tant que chef d’équipe. Peu de temps après, en 2001, il est promu au grade de sergent et assume les fonctions de chef adjoint de peloton. Il se rend ensuite à la SFC Alert où il est affecté au poste de chef de service d’incendie, de juin à décembre 2002. En 2003, il est une fois de plus muté à Trenton au sein de la Compagnie interarmées de défense nucléaire, biologique et chimique (Cie IDNBC) nouvellement créée, où il s'acquitte des fonctions de commandant de section du peloton de décontamination de l’unité. Après sa promotion au grade d’adjudant, en 2005, il retourne à la BFC Edmonton, où il occupe le poste de chef de peloton. En avril 2007, il devient chef adjoint de service d’incendie, puis en janvier 2008, il est promu au grade d’adjudant-maître. Il est muté de nouveau à la BFC Borden, en Ontario, à l’automne 2008, où il est responsable de l’assurance de la qualité de l’instruction des pompiers en tant qu’adjudant-maître de la Section des normes et devient l’adjudant-chef de l’unité en avril 2011. Il a été promu à son grade actuel le 6 juin 2011. L’adjudant-chef Paquette a reçu la Médaille du service spécial pour avoir servi à la SFC Alert et avec l’OTAN, et la Décoration des Forces canadiennes (CD2). Après avoir tenté à maintes reprises d’obtenir une autre mutation, il décide finalement de prendre sa retraite et quittera les rangs des Forces armées canadiennes en octobre 2016.

    En 1986, l’adjudant-chef Paquette se marie à Manuela, en Allemagne. Ils ont deux belles filles : Saskia est née en Allemagne en janvier 1990 et Tamara est née à Ottawa, en Ontario, en janvier 1994. L’adjudant-chef Paquette ce retirera dans la région the Barrie, Ontario ou il profitera d’une retraite bien méritée.