Adjuc R.G. Swift, CD

CWO / Adjuc R.G. Swift, CD

L'Adjuc Ron Swift est né à McAdam, au N.-B. Après avoir obtenu son diplôme d'école secondaire, il s’enrôle dans les Forces canadiennes à Saint-Jean, N.-B. à titre de sapeur de combat (041).

En 1982, après avoir terminé sa formation de base à Cornwallis, N.-É, il est affecté à la BFC Chilliwack, en C.-B. Au cours de cette même année, il termine sa formation de base et obtient la qualification professionnelle pour les gens de métier. Il est ensuite affecté au 22e Escadron de campagne à la BFC Gagetown, N.-B., où il travaille auprès de la 2e Troupe de soutien. Puis, il progresse vers la nouvelle catégorie de sapeur 042 - opérateur d'équipement.

En 1987, il est affecté au 4e Régiment du génie à Lahr, en Allemagne, jusqu’à la fermeture de la base, en 1993. Pendant ses années de service auprès de la 4e Groupe brigade mécanisé du Canada, il travaille avec la Troupe blindée du génie du 45e Escadron de soutien. Il termine sa période de service en Europe auprès du 1er Régiment du génie de combat dans le cadre de OP HARMONY, et travaille comme sergent de reconnaissance / commandant de section du génie blindé.

À son retour au Canada, l'Adjuc Swift est affecté au 4e Régiment d'appui du génie, Gagetown, où il occupe divers postes. Durant sa période de service auprès du 4e Régiment d’appui du génie, l'Adjuc Swift est déployé à Haïti (Mission des Nations Unies en Haïti), en 1997, à titre l'adjudant d’escadrille de construction horizontale auprès du 14e Escadron du génie de l'air de Greenwood, N.-É. ; puis, il est redéployé en Bosnie, en 1998, à titre d’adjudant de troupe chargé de l’équipement auprès du 2e Bataillon du Groupe tactique du Royal Canadian Regiment.

En 1999, l'Adjuc Swift est affecté à l'École de génie militaire des Forces canadiennes, où il travaille au sein de l'Escadron d'instruction technique en tant que superviseur de cellules pour la Troupe d'équipement lourd et en tant qu'instructeur de cours supérieurs.

En 2002, il est nommé sergent-major au sein de l'Escadron Doctrine et devient membre de l'équipe chargée de promouvoir la formation en génie assistés par ordinateur à l’échelle de la Division par le biais de l’initiative d’apprentissage échelonné.

L’Adjuc Swift est affecté au 2e Régiment du génie de combat à Petawawa, Ont., en 2004, et y exerce les fonctions de Sergent-major d’Escadron de soutien et de l'administration. Au cours de cette période, il est déployé en Afghanistan et devient un des premiers membres de l'Op Archer à laquelle il participe comme Sergent-major de bataillon pour l'armée nationale afghane.

En 2007, l'Adjuc Swift est muté au Quartier général interarmées des Forces canadiennes (QGIFC) à Kingston, Ont., à titre de Sergent-major du QG dont la mission est de fournir au Commandant de la Force expéditionnaire du Canada (COMFEC) une capacité de déploiement rapide. Cette organisation interarmées offre de l’expertise en matière d’opérations de la Marine, de l'Armée de terre et de la Force aérienne.

Après deux années passées au QG interarmées, l’Adjuc Swift est de nouveau affecté à la Direction de l'instruction de la Force terrestre, en appui au Système de la doctrine et de l'instruction, à Kingston. Il est responsable de toute la formation du génie de combat des membres du rang, en ce qui a trait aux normes d’accréditation spécialisée. Il occupe également le poste de Sergent-major régimentaire de la Direction.

En Juillet 2012, l’Adjuc Swift est nommé le 25e Adjuc de l'École du génie militaire des Forces canadiennes et le 7 mai 2015, l’Adjuc Swift est nommé le 15e Adjuc de la Branche du Génie militaire canadien.

L’Adjuc Swift et son épouse, Shelley, ont deux enfants: Amie et Matthew.