Changement de directeur du Génie royal canadien (GRC)

Le Col Derek Basinger reçoit le fanion encadré du directeur du Génie royale canadien des mains du colonel commandant du GMC Bgén (retraité) Steve Irwin. De gauche à droite, le cmdt EGMFC et directeur adjoint du Génie royale canadien, le Lcol Barb Honig, le colonel commandant du GMC Bgén (retraité) Steve Irwin, le Col Basinger et l’Adjuc du GMC, l’Adjuc Glenn Simpkin. Photo prise par le Maj J. Boddy, cdmt Escadron d’instruction du génie de campagne, EGMFC
Le Bgén Derek Basinger remet « l’insigne de col du directeur » au Col Kyle Solomon après le transfert des responsabilités pendant la cérémonie quasi officielle tenue au hasard dans un couloir au sous-sol du QGDN. Photo prise par le bureau du sous-ministre de la Défense nationale
Publication Date 
09 May 2018

Par Maj Frank Bird, cmdt QG de la 1re Division du Canada et officier d’état-major auprès du directeur du GRC

Avril 2018 marque le changement de direction officiel du Génie royal canadien, du Bgén Derek Basinger au Col Kyle Solomon.

Le Bgén Basinger porte le titre de directeur depuis mars 2015 et a été reconnu pendant la conférence printanière du directeur du Génie royal canadien par le colonel commandant du GMC Bgén (retraité) Steve Irwin pour son inlassable dévouement envers la préservation, le maintien et la progression du Génie royal canadien pendant son mandat de trois ans.

Le Bgén Basinger entreprend un nouveau défi qui le mènera des fonctions de directeur du Génie royal canadien et de cmdt Collège de commandement et d’état-major de l’Armée canadienne (CCEMAC) à Kingston à Ottawa et aux fonctions de Directeur général – Intégration des capacités et de la structure (DGICS) auprès du Chef – Développement des Forces (CDF).

Le Col Kyle Solomon est actuellement conseiller militaire supérieur auprès du sous-ministre de la Défense nationale et connaît bien les tâches et responsabilités du directeur du Génie royal canadien, car il a exercé les fonctions directeur adjoint du Génie royale canadien pendant son mandat à titre de cmdt de l’École du génie militaire des Forces canadiennes (EGMFC). Il attend avec impatience le moment où il prendra les rênes, et son expérience et sa motivation seront une contribution bénéfique au Génie royal canadien au cours des prochaines années.