Adjum/MWO Richard Bonenfant, MMM, CD

    • Adjum/MWO Richard Bonenfant, MMM, CD

    Adjum Richard Bonenfant, MMM, CD prendra sa retraite des Forces armées canadiennes le 15 février 2018 après plus de 28 années de service loyaux et
    dévoués au sein des FAC et de la Branche du Génie militaire canadien (voir bio ci-jointe). En l'honneur du service de l' Adjum Bonenfant au sein des
    FAC et afin de lui souhaiter une bonne retraite, une cérémonie de départ aura lieu au Centre Castor de la Base Soutien de Valcartier le lundi 05
    février 2018 de 11h30 à 13h00.  Pour des fins de planification, veuillez, SVP confirmer votre présence à l'Adjum Marc Drolet marc.drolet@forces.gc.ca<mailto:marc.drolet@forces.gc.ca418-844-5000 poste 6845. SVP, veuillez acheminer vos messages de félicitations, anecdotes et photos à
    l'Adjum Drolet.

    Né à Québec, le 08 mars 1972. Il a 4 frères (Stéphane, Michel, Jean-françois et Gaston) ses parents sont séparé et sa mère est remariée et veuve. Durant ses années scolaires, il a fréquenté quatre écoles primaires et trois écoles secondaires. Il a complété ses études avec un CEP comme routier professionnel (un cours de 750 hrs) au centre de formation professionnelle de Charlesbourg ainsi que son test de sec V. Il a travaillé dans le transport, le remorquage, dans les systèmes de chauffages et plomberie, sur la livraison, dans l’équipement lourd et équipement de carrière.

    Conjoint de fait depuis septembre 1994 avec Marie-Josée Bédard. Père de deux garçons Rémy 20 ans et Luc 19 ans. Il demeure à Ste-Catherine de la-j-Cartier. Ses passe-temps préférer, être avec ses enfants, faire du bricolage dans son garage; comme la confection de meuble, il ne déteste pas chercher à résoudre des énigmes en mécanique, il aime la soudure, les films d’aventure et policier, de gladiateurs ainsi que les films ce rapportant à la deuxième guerre mondial et l’histoire militaire.

    Militaire dans l’âme, Richard « RICK » a joins le mouvement des cadets pour tout prêt de quatre ans, suivis d’un passage dans la réserve de 89 à 94 pratiquement à temps plein et aillant participer à tous les exercice majeur du 5RGC(RV, lion intrépide, rafale blanche…) pour finalement accepter une offre d’emploi dans la régulière en sept 94. Depuis son enrôlement dans la réserve, son attention est pour l’équipement lourd, le métier qu’il a choisi à l’époque étais INGÉNIEUR DE COMBAT car il y avait des déboucher pour l’équipement lourd. Donc, c’est lors de son arrivée dans la régulière qu’il a fait son changement de métier pour OPÉTATEUR D’ÉQUIPEMENT LOURD. Pour finalement par obligation de restructuration de métier, il à rejoint le métier de sapeur de combats afin de continuer sa progression dans la branche du Génie.

    De par son expérience Richard fut employer a diverse tâches d’appuis du Génie, que ce soit à titre de conseiller techniques pour les reconnaissances de support ou tout simplement comme «MÉMOIRE CORPORATIVE» pour la spécialité d’équipent lourd. Il a occupé certains postes clé que ce soit comme Adj des plans au Régiment ou de Bde déployés, contremaître de la garnison valcartier (routes & terrains), spécialiste des structures durant Op Lotus, sergent major d’instruction et sergent major de l’escadron d’appui. Il a aussi enseigné à l’école du génie militaire à Gagetown d’où il s’est spécialisé comme grutier, altération de cours d’eau et construction horizontale.

    Au sein de sa carrière, il a eu plusieurs opportunités de support à la communauté que ce soit en support à la réserve naval, Sergent Major de liaison avec les cadets de Ste-Marie ou comme membre de la légion royal canadienne. Il est primordial pour Richard que tout militaire s’implique et garde une bonne image, donne l’exemple et affiche une participation active dans la communauté. Donc après plus de 30 ans combinés (Cadets /Réserve/Régulière), il s’est mérité quelques décorations, Mention Élogieuse, MMM ainsi que plusieurs médailles tel que;CD1, jubilé, Forpronu, Bosnie, ECG-ASO-1. Richard a toujours eu le désir d’apprendre et de partager ses connaissances. Le bien-être et le développement de ses hommes ont toujours été sa priorité tout en assurant le bon déroulement de la mission.

    Richard entend bien prendre sa retraite des FAC le 15 février 2018 à Ste-Catherine de la-JCartier et planifie prendre une année sabbatique afin de s’adapter à sa nouvelle vie avant d’entreprendre un retour possible dans la fonction publique fédéral aussitôt que 2019. Il planifie profiter de la vie et de sa camaro avec sa conjointe Marie-josée Bédard.

    « 042 FEE OP / The earth isn’t flat yet »