La Légion d’honneur est décernée au capitaine Albert William Bridgewater (ret.)

Captain Albert Bridgewater // le capitaine Albert Bridgewater
Captain Albert Bridgewater // le capitaine Albert Bridgewater
Legion of Honour // Légion d’honneur
Publication Date 
26 Feb 2016

Le Génie militaire canadien est heureux d’annoncer que l’ambassadeur Nicolas Chapuis a fait membre de l’Ordre national de la Légion d’honneur le capitaine Albert William Bridgewater (ret.) le 10 novembre, à l’ambassade de France, au nom du gouvernement de la France. Le capitaine Bridgewater a combattu pendant la Seconde Guerre mondiale au sein du Génie royal canadien, avec la 4e Division qui a pris part à la bataille de la libération de la France.

Albert Bridgewater se joint à la Milice en 1926 et sert dans le Corps du génie royal canadien avant la Seconde Guerre mondiale, à London (Ontario) et à Montréal (Québec). Il s’enrôle dans la Force active de l’Armée canadienne pendant l’été de 1941, puis il se rend au Centre d’instruction A6 du Génie canadien, à Dundurn (Saskatchewan) pour y recevoir son entraînement de sapeur. Cette étape franchie, il est affecté dans le 9e Escadron de campagne et poursuit son entraînement dans cette unité, au camp Petawawa (Ontario).

Le 9e Escadron de campagne part ensuite pour Halifax, puis il s’embarque pour le Royaume-Uni le 1er juin 1942. En Angleterre, l’unité poursuit son entraînement en prévision de l’invasion du continent. Le Lt Bridgewater est alors choisi pour devenir officier de reconnaissance et il est muté au Quartier général de la 4e Division blindée du Génie. En juillet 1944, la 4e Division relève la 3e Division à la tête de pont de la Normandie, et le Lt Bridgewater débarque en France le 6 juillet; il est ensuite promu au grade de capitaine. Le génie de la Division travaille tout d’abord à la construction des ouvrages nécessaires pour contourner Caen. Le Capt Bridgewater sera officier de reconnaissance pendant toute la bataille de France. Il se chargera d’exécuter des missions de reconnaissance du génie sur les routes et les ponts pour désigner les travaux à faire afin de dégager les obstacles et de construire des ponts et des routes destinés à appuyer l’avance alliée en France.

Après la bataille de France, la 4eDivision passe l’hiver à Nimègue, en Hollande, et le génie divisionnaire continue à appuyer l’avance alliée en Allemagne jusqu’à la fin des hostilités. Le Capt Bridgewater retourne au Canada et est démobilisé en septembre 1945.

Après la guerre, « Bert » travaille à Montréal pendant quelques années avant de devenir chef ingénieur adjoint des ponts pour le ministère des Transports de la Saskatchewan. Sa famille déménage ensuite à Ottawa en 1951, où il accepte un poste auprès de l’Administration de la voie maritime du Saint-Laurent. Peu après, il est muté au siège de celle-ci à Montréal, où il travaillera à la conception et à la construction de la voie maritime jusqu’en 1974. Il a pris sa retraite en 1978 et il a célébré son 100e anniversaire de naissance en novembre 2015.