La Légion d’honneur est décernée à l’adjudant de 2e classe George Fouchard, CD (ret)

WO2 George Fouchard, CD (Ret’d)
WO2 George Fouchard, CD (Ret’d) with medals
Normandy 1944
Publication Date 
26 Feb 2016

Par l’Adj C.E. (Terry) Warner, CD, B.A., Service de cartographie

Le Génie militaire canadien est heureux d’annoncer que l’ambassadeur Nicolas Chapuis a fait membre de l’Ordre national de la Légion d’honneur l’adjudant de 2e classe George Fouchard, CD (ret) le 10 novembre, à l’ambassade de France, au nom du gouvernement de la France. L’Adj 2 Fouchard est un cartographe de guerre retraité qui a débarqué en France au sein de la 3e Compagnie du service topographique du Corps royal du génie canadien (CRGC) et qui a pris part à la bataille de la libération de la France.

Des renseignements généraux sur cet honneur sont donnés dans le site Wikipedia Liste des Canadiens décorés de la Légion d’Honneur. Plus de 1 000 anciens combattants survivants ayant pris part à la Libération ont été désignés dans le cadre de la campagne que le gouvernement français a menée pour rendre hommage à ceux qui avaient aidé à libérer la France. La cérémonie du 10 novembre a été la dernière de cette campagne.

George Fouchard s’est joint aux Cameron Highlanders of Ottawa en septembre 1939, et sa candidature a été recommandée au Corps royal du génie canadien (CRGC) en avril 1943. Après avoir reçu son instruction de spécialiste, il a été affecté à titre de « dessinateur de cartes » dans la 3e Compagnie du service topographique du CRGC nouvellement formée. Trois compagnies semblablement équipées ont été occupées pendant toute l’année 1943 à apprendre comme appuyer l’Armée canadienne en expansion constante. Au printemps de 1944, elles dessinaient les cartes de la France à partir des plages où allait avoir lieu le débarquement de Normandie, le Jour J.

La compagnie de M. Fouchard est arrivée en Normandie, à Bernières-sur-Mer, à la fin de juillet 1944 dans un navire de débarquement de chars, avec des camions, des presses à imprimer, des chambres noires portatives et d’autres fournitures. La compagnie s’est mise au travail sans tarder pour préparer des cartes à l’intention des Forces canadiennes qui cherchaient à reprendre Caen et à fermer la brèche de Falaise. Les compagnies se déplaçaient souvent; elles s’installaient dans des écoles pendant de courtes périodes ou encore, elles travaillaient sous la tente ou à l’extérieur. À titre de cartographe, le sapeur Fouchard devait annoter les cartes topographiques dessinées à partir des plus récentes photos aériennes et préparer des calques de défense faisant voir les dispositifs ennemis connus. M. Fouchard était dans le nord de la Hollande quand la guerre a pris fin et il est retourné à Ottawa en septembre 1945.

Il a servi dans le Service topographique de l’Armée jusqu’en 1966, puis il travaillé pendant sept ans à la Commission géologique du Canada. George et sa femme Betty, qui est venue au Canada en tant qu’épouse de guerre britannique, sont mariés depuis 70 ans et ils vivent à Ottawa.