Soutien aux Ingénieurs dans le Besoin

CMEA Crest

Ce directive fournit un soutien opportun aux ingénieurs dans le besoin. Cela signifie que tout ingénieur militaire canadienne, actifs ou retraités, ou un membre de la famille immédiate d'un ingénieur militaire canadien qui est en détresse en raison d'une situation physique, psychologique ou financière qui nécessite une réponse immédiate ou extraordinaire, peut être aidé. Approbation est accordée au cas par cas lors de l'examen du bien-fondé de l'affaire. L'application est normalement faite par le Chapitre CAEM à laquelle l'ingénieur est attaché.


But

  1. Le but principal du programme « Soutien aux ingénieurs dans le besoin » vise à offrir un soutien en temps utile aux ingénieurs dans le besoin.

Définition

  1. Aux fins de la présente directive de l’AGMC, un ingénieur dans le besoin est un ingénieur militaire canadien, en service ou retraité, ou un membre de sa famille immédiate qui est en détresse pour des raisons physiques, psychologiques ou financières et qui nécessite une intervention immédiate ou extraordinaire.

Principes

L’AGMC alloue un montant total de 3 000 $ par année financière au programme « Soutien aux ingénieurs dans le besoin ». Le montant total qu’un ingénieur peut recevoir du programme de l’AGMC est 1 000 $. Ce montant compte toute somme versée par le chapitre local.

  • Le programme « Soutien aux ingénieurs dans le besoin » sera révisé chaque année par l’adjuc de la Branche du GMC, le président national de l’AGMC et le trésorier national de l’AGMC. Ils sont autorisés à apporter toute modification et à évaluer si le programme répond aux besoins de la famille étendue du génie.

Processus

  1. Les demandes devraient être traitées de façon électronique par le chapitre local de l’AGMC pour l’adjuc de la Branche du GMC. Si l’ingénieur dans le besoin n’est pas un membre du chapitre, alors l’ingénieur ou son représentant peut approcher directement l’adjuc de la Branche du GMC. La chaîne de commandement doit toujours être u courant des demandes, peu importe leur traitement.

  2. L’adjuc de la Branche du GMC est responsable de l’évaluation des qualités de la demande et des recommandations auprès du CEN.

  3. Les approbations seront habituellement demandées par voie électronique en raison du caractère urgent habituellement associé aux demandes.

  4. Le contrôle global de l’étendue financière de l’aide doit être guidé par une dotation dans le cadre du budget annuel national de l’AGMC.

  5. Les approbations seront données sur une base de cas par cas en fonction des qualités du dossier et sans inquiétudes exagérées en matière de « création d’un précédent ».

  6. L’adjuc de la Branche du GMC présentera régulièrement au CEN un résumé des récentes approbations.

    Autres ressources disponibles

  7. Le Guide sur les prestations, les programmes et les services à l'intention des membres actifs et retraités des Forces canadiennes et de leur famille ( http://www.forces.gc.ca/fr/communaute-fac-avantages-malades-blesses-decedes/guide-tdm.page ? ) donne un aperçu détaillé des programmes des FAC, des gouvernements fédéral et provinciaux, d’Anciens Combattants Canada et d’autres organisations comme la Légion royale canadienne, l’ONU et le RARM (y compris les liens vers leur site Web). Le centre intégré de soutien du personnel (CISP) est un point de contact clé pour obtenir des directives sur tous les programmes . Des CISP se trouvent à l’échelle régionale et dans la plupart des provinces.

Available Files: 
AttachmentSize
PDF icon Downloadable version190.67 KB
PDF icon Version téléchargeable194.97 KB