Spr Oliver Loraine Bergey - 2ème Compagnie de campagne

Spr Oliver Loraine Bergey
RCE Memorial at Newhaven

Traduction libre faite par Major Philippe Chesne, CD

Sapeur Oliver Loraine Bergey est né en 1915 à Toronto, en Ontario, le fils d’Allan et Hellen Bergey. Il s'est enrôlé à Toronto le 13 septembre 1939 et a été affecté à l'Unité générale de réserve. Avant de s'enrôler, Oliver avait de l'expérience comme chauffeur de transport et il avait servi dans la milice avec les « Queens Own Rangers ».

Lorsque Oliver a rejoint la 2ème Compagnie de campagne en novembre 1940, il était déjà qualifié comme chauffeur et pionnier. Il s'est embarqué pour l'Angleterre durant l’été 1941 et a rejoint le reste de son unité qui était déjà là. Le 2ème Compagnie de campagne était employée à cette époque à la construction du camp à Aldershot et Oliver a aussi continué à s'entraîner à Sussex jusqu'à la mi-mai 1942, lorsque la 2ème Division a été placée dans le Corps de réserve. Par la suite, Sapeur Bergey s'est qualifié pour le niveau III de chauffeur. En mai, la compagnie a déménagé à Coolham et a débuté une période de construction et d’entrainement avant de commencer le vaste programme de manœuvre et d'exercices pour se préparer au Raid de Dieppe.

Au Raid de Dieppe, Sapeur Bergey était un des 59 membres, tous les rangs, du groupe « Shack » dont les cibles de démolition étaient dans la cour ferroviaire de Dieppe. Il était estimé qu'il y avait dans cette cour 30 locomotives et 200 pièces de matériel roulant. Les objectifs ciblés comprenaient des locomotives, un tunnel, un plateau tournant, du matériel roulant, des magasins, des réservoirs d'huile, des hangars à moteurs, des ateliers d'usinage, des boîtes à signaux, et différents autres bâtiments et commutateurs. Le groupe a été organisé en sept équipes et Sapeur Bergey était membre d'une équipe de 18 hommes dirigée par le Sergent Brash qui avait été affectée à l'attaque du matériel roulant. Les voitures qui n'avaient pas été détruites dans le tunnel devaient avoir leurs roulements détruits à coups de marteau et le corps des voitures devaient être détruit par le feu ou par d'autres moyens selon leur contenu.

Comme l'infanterie, ces sapeurs furent arrêtés par le feu ennemi sur les plages, le mur de l’Esplanade et sur toutes les approches de la ville de Dieppe. Sapeur Bergey a été tué en action suite aux tirs de mortiers, dès sa  sortie du bateau d’assaut. Il est commémoré sur un monument du souvenir au cimetière militaire de Brookwood à Surrey, au Royaume-Uni.

{... avec l'aide de la recherche par le Musée canadien des ingénieurs militaires ....}

Available Files: 
AttachmentSize
PDF icon Downloadable version520.06 KB